Voyages et immigration – L’ambassade d’Algérie en France s’est exprimé, ce vendredi 4 juin au sujet des frais de confinement que doivent payer les voyageurs entrant sur le territoire national.

Advertisement

Les autorités algériennes ont instauré plusieurs mesures dans le cadre de la réouverture partielle des frontières du pays. Dans ce sens, tous les voyageurs entrant sur le territoire national devront se soumettre à une période d’isolement obligatoire de cinq jours dans un lieu désigné par les autorités. Cette période de confinement se conclura par un test de dépistage qui déterminera si les personnes concernées pourront quitter leur lieu d’isolement ou, si elles se révèlent positives à la Covid-19, y rester pour une période supplémentaire de cinq jours.

Les frais de cette procédure seront bien évidemment à la charge des voyageurs. Cette annonce du gouvernement n’a d’ailleurs pas manqué de susciter la colère des membres de la diaspora algérienne, qui ont mené plusieurs actions de protestation pour demander son annulation. C’est dans ce contexte que le gouvernement a annoncé, au début de la semaine écoulée, une réduction de 20% de ces frais ainsi qu’une exemption totale au profit de certaines catégorie de personnes.

Frais de confinement : l’ambassade d’Algérie en France s’exprime

L’ambassade d’Algérie en France a d’ailleurs apporté, ce vendredi 4 juin, de nouvelles précisions concernant les personnes exemptées du paiement des frais de confinement. Cette mesure concerne, rappelons-le, les personnes âgées à faible revenu ainsi que les étudiants. La représentation diplomatique algérienne vient de rendre publique la liste des documents nécessaire à chacune de ces catégories dans le cadre de la demande d’exemption.

Ainsi, les étudiants doivent fournir une copie de leur passeport ainsi qu’une copie du certificat de scolarité ou de la carte d’étudiant de l’année en cours. En cas d’absence de ces deux derniers documents, ils peuvent être remplacés par une copie de la carte de séjour étudiant en cours de validité. Concernant les personnes âgées de plus de 65 ans, elles doivent fournir une copie de leur passeport et justifier d’un salaire net inférieur au SMIG (1231 Euros par mois).

Ces deux catégories de personnes doivent déposer leur demande auprès de l’ambassade d’Algérie à Paris ou, niveau du consulat de leur lieu de résidence ou par email à l’adresse : dispense@amb-algerie.fr. Les représentations diplomatiques rendront leur réponse dans un délai de 24 heures, a précisé l’ambassade algérienne.

Lire également : Vols vers l’Algérie : comment payer les frais de dépistage et de confinement ?

Advertisement