Diaspora algérienne – Le candidat à l’élection présidentielle française de 2022, Éric Zemmour s’est de nouveau attaqué aux algériens, qu’il a gravement accusés au sujet des soins qu’ils reçoivent en France.

Advertisement

Le polémiste Éric Zemmour a officiellement annoncé sa candidature à l’élection présidentielle en France il y a quelques jours. Depuis, le journaliste controversé a multiplié les attaques contre les étrangers, dont les algériens qui se trouvent en France.

Avant-hier mercredi, il avait ainsi suggéré l’expulsion de tous les étrangers qui se trouvent sans emploi sur le territoire français pendant une période excédant les six mois. Invité de RTL, le candidat d’extrême-droite avait ainsi estimé que « 55% des étrangers non-européens vivent aux frais du peuple français ». « Les étrangers ne doivent pas rester en France s’ils ne sont pas utiles à la France », a-t-il déclaré.

Éric Zemmour accuse gravement les algériens en France

Toujours sur la même lancée, Éric Zemmour est revenu à la charge hier jeudi et a gravement accusé les étrangers, dont les algériens qui reçoivent des soins en France. Le polémiste, qui s’est exprimé sur le plateau de l’émission Face à Baba, a ainsi affirmé qu’« Il y a beaucoup d’algériens, tunisiens et marocains qui viennent pour se soigner en France, pour ensuite retourner chez eux sans toutefois s’acquitter des frais des hôpitaux français ».

Toujours sur la question de l’accès aux soins pour les étrangers, Éric Zemmour a également fait part de son intention de supprimer l’Aide médicale d’État. « L’une des premières mesures à prendre est de mettre fin à l’aide médicale d’état (AME), qui permet à des milliers de personnes en situation irrégulière d’accéder aux soins gratuitement en France. Cela coûte au budget de l’État plus de 3 milliards d’euros », a-t-il justifié.

Il est à noter que depuis l’annonce de sa candidature à l’Élysée, Éric Zemmour a fait de la lutte contre l’immigration – notamment Maghrébine – le fer de lance de sa campagne présidentielle. Le polémiste a ainsi annoncé son intention de mettre fin à plusieurs lois qui, selon lui favoriseraient l’immigration des étrangers en France. Il a notamment évoqué son souhait d’« arrêter le droit au regroupement familial, réduire à quelques dizaines voire centaines de personnes le droit d’asile, réduire drastiquement le nombre d’étudiants étrangers ».

À rappeler également que ce n’est pas la première fois qu’Éric Zemmour s’en prend aux étrangers, et notamment aux algériens qui se trouvent en France. En décembre 2020, il avait virulemment critiqué le président français, Emmanuel Macron qui avait décidé de rendre hommage à plus d’une centaine de personnalités issues de l’immigration, dont des algériens. « Pourquoi il n’aurait pas pris une liste de 300 italiens, de 300 espagnols (…) ?. Ils n’ont pas le droit eux ? (…) ils ne frappent pas assez sur les policiers ? », s’était alors emporté Éric Zemmour.

Lire également : Vols France-Algérie : comment un passager peut-il revendre son billet ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici