Diaspora algérienne – C’est une incroyable histoire que celle de ce jeune chercheur algérien dont la thèse a eu un grand prix en France. Le jeune trentenaire, docteur en Géographie dans un laboratoire de Clermont-Ferrand, a en effet décroché le Grand prix du jeune chercheur, à l’issue d’une cérémonie qui a eu lieu, mardi 12 avril.

Advertisement

Visiblement, la France a souri au jeune chercheur algérien, Rafik Arfaoui, originaire de la région d’Annaba, en Algérie. Il vient de se distinguer à la 25e édition du Grand prix du jeune chercheur ayant lieu périodiquement à Clermont-Ferrand, ville universitaire située dans le centre de la France.

France : Le Grand prix du jeune chercheur pour Rafik Arfaoui

Selon certains médias français, l’Algérien a réussi à décrocher le Grand prix face à 15 autres jeunes docteurs qui ont participé au concours. Architecte urbaniste avant de décrocher son doctorat en géographie, Rafik Arfaoui a présenté, à l’occasion du Grand prix du jeune chercheur, sa thèse intitulée “Territoires multiples, accueil pluriel. L’accueil des demandeurs d’asile dans les espaces non-métropolitains”.

C’est la ville de Clermont-Ferrand qui organise annuellement ce Grand prix. Et ce, dans le but d’apporter son soutien aux jeunes chercheurs. Quand Rafik Arfaoui a quitté l’est algérien pour poursuivre ses études en France, il ne s’attendaient peut-être pas de réussir de cette façon. A l’époque, il était déjà marqué par le sujet des réfugiés et l’accueil qui leur est réservé.

Le jeune Algérien s’intéressait à l’accueil des réfugiés

Aussi, dans ses recherches, le jeune chercheur algérien voulait s’intéresser à des thèmes délaissés ou oubliés. “La plupart parlait des grandes villes, mais pas du rural”, a-t-il constaté. Un constat qui l’a visiblement amené à s’intéresser au sujet de plus près pour qu’il le transforme en thèse. Et c’est cette thèse là qui a fait de lui le “champion” de cette 25e édition du Grand prix.

Il faut dire que certains facteurs ont aidé le jeune Algérien dans sa réussite. Comme avoir un frère à Clermont-Ferrand qui l’a accueilli. Cela lui a facilité la tache en matière de résidence et d’évolution dans les structures universitaires de cette ville. D’ailleurs, il réussira à décrocher son doctorat et à obtenir un poste de travail au laboratoire UMR Territoires.

Lire aussi : Henley passport index : Le classement du passeport algérien en chute

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici