Actualité française – Le député français Guillaume Peltier du parti Les Républicains (LR, droite) a lancé un appel pour « stopper toute immigration » en direction de la France.

Advertisement

Les immigrés étrangers, dont les algériens sont de nouveau dans le collimateur de la droite française, et ce depuis l’attentat qui a coûté la vie, le 23 avril dernier, à une policière dans un commissariat des Yvelines en région parisienne. La victime avait en effet succombé à plusieurs coups de couteau assénés par un homme d’origine tunisienne, ce qui a de nouveau relancé le débat sur le lien entre l’immigration et le terrorisme en France.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin va d’ailleurs présenter un nouveau projet de loi destiné à lutter plus efficacement contre la menace terroriste. Ce texte, qui sera soumis demain mercredi au Conseil des ministres, propose notamment un « prolongement du contrôle administratif pour les personnes condamnées pour faits de terrorisme », ainsi que l’instauration « d’un critère de menace grave qui faciliterait les saisies et visites à domicile ».

France : un député appelle à « stopper toute immigration »

Toutefois, la proposition de ce projet de loi ne semble pas suffisante au regard de la droite française, pour qui la menace terroriste vient directement de l’immigration. Le député Guillaume Peltier, vice-président du parti Les Républicains (LR, droite), a dans ce sens appelé tout simplement à « stopper toute immigration » à destination de la France Oui, il y a un lien entre immigration et terrorisme. Il faut dès maintenant, dès aujourd’hui, de façon radicale, stopper toute immigration », a déclaré le même député, pour qui le meurtre qui a eu lieu vendredi dernier est  « le résultat de la lâcheté et de la soumission de nos gouvernants sur le terrorisme et la sécurité ».

De son côté, la présidente de la région d’Île-de-France, Valérie Pécresse n’a également pas manqué de faire le lien entre l’immigration et le terrorisme. « Il faut cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration », a déclaré Mme. Pécresse, qui pense pour sa part que l’endiguement de la menace terroriste passe par un « contrôle des flux migratoires » et par « le renvoi des clandestins dans leurs pays d’origine ». « Il faut reprendre le contrôle des flux migratoires », afin de choisir ceux qu’on accueille chez soi », a-t-elle suggéré.

Lire également : Immigration au Québec : ce qui changera pour les algériens en 2021

Advertisement