Actualité politique – 318 personnalités, dont des algériens et d’autres étrangers issus des pays anciennement colonisés par la France, seront honorés par Emmanuel Macron. Cette démarche du chef de l’État français avait été annoncée le 4 décembre 2020 dans une interview au média en ligne Brut.

Emmanuel Macron va en effet honorer 318 personnalités françaises et étrangères. La liste de ces personnalités a été rendue publique, ce mercredi 10 mars, par le HuffPost. L’annonce par le président français de cette démarche, le 4 décembre 2020, avait suscité une vive polémique parmi plusieurs personnalités proches de l’extrême-droite de ce pays.

Ainsi, le journaliste et polémiste français Éric Zemmour avait créé la polémique quelques jours après l’annonce de cette démarche d’Emmanuel Macron.  « Pourquoi il n’aurait pas pris une liste de 300 italiens, de 300 espagnols (…) ?. Ils n’ont pas le droit eux ? (…) ils ne frappent pas assez sur les policiers ? », s’était interrogé Éric Zemmour sur le plateau de l’émissions Face à l’info. « Ce qu’il (Emmanuel Macron, ndlr) dit là c’est justement tout le contraire de ce qui a permis aux vagues d’immigrants précédents de s’assimiler » avait-il dit, indiquant que les immigrés issus des anciennes colonies françaises « n’ont pas considéré qu’ils étaient une chance pour la France, mais que la France était une chance pour eux. ».

Voici la liste des algériens qui seront honorés par Macron en France

Ce mercredi, le site français Huffpost a rendu publique la liste complète des 318 personnalités, dont des algériens, qui seront honorés en France par Emmanuel Macron. La liste contient entre autres des artistes et des écrivains, ainsi que des politiciens parmi lesquels des acteurs du mouvement national algérien. Les chanteurs Kabyles Slimane Azem et Idir, les écrivains Kateb Yacine et Assia Djebbar ou encore l’émir Abdelkader font partie de ces personnalités.

Lire également : Soins à l’étranger : les algériens premiers clients de la France

Au total, 36 personnalités algériennes ou d’origine algérienne font partie de cette liste. Il s’agit de Mohamed Arkoun, Slimane Azem, Mahieddine Bachtarzi, Fatima Zohra Badji (dite Noura), Samira Bellil, Khaled El Hassani Ben Hachemi (petit-fils de l’émir Abdelkader), Leïla Ben Sedira ou encore Ali Benouna. La liste comporte également les noms de Ouassini Bouarfa, Salah Bouchafa, Cherif Cadi, Malek Chebel, Idir (Hamid Cheriet), Mohamed Dib, Assia Djebbar, Ahmed Ben Amar El Gaïd (fondateur du cirque Amar), Dahmane El Harrachi, Ahmed El Ouafi Boughera, Nabil Fares, Mouloud Feraoun et Warda El Djazaïria. Sont également présents Abdelkader Hadj Ali, Messali Hadj, l’émir Abdelkader, Mohamed Iguerbouchene, Baya Jurquet, Salem Kacet, Mohamed Lakhdar Toumi, Alfred Nakache, Cheikha Remitti, Abdelmalek Sayad, Rachid Taha, Kateb Yacine, Abdelkader Zaaf, Mohamed Zinet ainsi que Mustapha Zitouni.

Lire également : Hommage à des algériens en France : Éric Zemmour crée la polémique