Algérie France– Quelques jours après l’attaque au couteau survenue dans une basilique à Nice, le ministre de l’intérieur français a décidé d’entamer une tournée à partir de vendredi 6 novembre. Ainsi, Gérald Darmanin clôturera son périple méditerranéen par une visite en Algérie. C’est ce que dévoile, ce lundi 2 novembre, le média français BFM TV.

Advertisement

En effet, le ministre de l’intérieur français a programmé des visites à Malte puis en Tunisie et en Algérie. Le but de ces visites, serait selon la même source, de transmettre aux dirigeants des pays sus-cités une liste de leurs ressortissants, que la France désirerait expulser de son territoire, pour radicalisme islamiste. Gérald Darmanin a annoncé, à cet effet, l’expulsion de 16 personnes fichées pour islamisme, depuis un mois.

La série de visites prévues par Gérald Darmanin, intervient dans un contexte particulier. En effet, un climat de tension règne ces derniers temps en France, par rapport à la question du radicalisme islamiste. C’est le Président français Emmanuel Macron, qui aurait demandé à son ministre de l’intérieur d’effectuer cette tournée, en cette période. C’est ce qu’avait rapporté l’Elysée, ce dimanche 1 novembre.

Lutte contre l’islamisme radical : Gérald Darmanin se rendra également en Russie

Notons que, le ministre de l’intérieur français a également affiché son intention de se rendre en Russie, afin d’aborder le même sujet avec ses homologues russes. Il est à noter que, l’auteur de l’effroyable crime ayant coûté la vie à l’enseignant Samuel Paty était originaire de Tchétchénie en Russie.

Pour rappel, le principal mis en cause dans l’attaque au couteau de Nice, jeudi 29 octobre, qui avait causé la mort de trois (03) personnes, est un ressortissant tunisien âgé de 21 ans. Ce dernier serait arrivé clandestinement en France, en septembre dernier, par l’ile de Lampedusa en Italie. Il aurait rejoint l’Hexagone, la veille de l’attaque. Il y a lieu de souligner que, Gérald Darmanin avait estimé que l’auteur présumé des attentats de Nice était « manifestement venu en France pour tuer ».

Lire également :

France : comment ouvrir un compte bancaire sans titre de séjour ?

Advertisement