Voyages et immigration – Les frontières de l’Algérie pourraient connaître une ouverture totale d’ici le mois de juillet prochain si la situation sanitaire continue de s’améliorer. 

Advertisement

La présidence de la République a annoncé, au début de cette semaine, une réouverture partielle des frontières algériennes d’ici quelques jours. Cette décision entrera en effet en vigueur à partir du 1er juin prochain, a indiqué la première institution du pays. Toujours selon la même source, il s’agira dans un premier temps d’organiser cinq vols quotidiens vers les aéroports d’Alger, Oran et Constantine, selon un programme qui devrait être rendu public dans les jours à venir.

Actuellement, on ne connaît pas encore les catégories de personnes qui pourront voyager, mais selon le Pr Riyad Mahyaoui, les personnes qui ont des motifs spéciaux devraient être prioritaires. Le membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus a ainsi précisé qu’il s’agira probablement « des personnes qui doivent être rapatriées, de celles qui ont besoin de voyager pour un problème de santé ou pour un problème inhérent à un poste de travail ».

Frontières en Algérie : ouverture totale en juillet ?

Si l’on ne connaît pas encore toutes les modalités de la prochaine reprise des vols, plusieurs sources commencent déjà à évoquer une ouverture totale des frontières de l’Algérie. Le même Pr Riyad Mahyaoui cité plus haut a ainsi estimé que cette option serait possible à condition que la situation sanitaire dans le pays et à l’étranger le permette. « Si les choses se passent bien et que la situation épidémiologique continue de s’améliorer, je pense qu’il y aura une évolution », a-t-il déclaré. Le média spécialisé Djalia Dz, citant des sources proches du dossier a quant à lui évoqué une réouverture plus large dès le mois de juillet prochain, toujours sous réserve du respect des mesures sanitaires.

« Comme les choses avancent positivement des deux côtés, les voyages entre l’Algérie et la France pourraient ne plus représenter de danger dans quelques mois », a estimé pour sa part le Dr Mohamed Bekkat Berkani, dans une déclaration accordée ce jeudi au média spécialisé Visa Algérie.

Dans tous les cas, les voyageurs entrant en Algérie devront observer un protocole sanitaire strict dont les détails définitifs seront connus dans les jours qui viennent. Selon ce qu’a déclaré le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid, les personnes concernées devront notamment présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur embarquement. Elles devront également subir un test antigénique à leur arrivée en Algérie et les personnes positives devront observer une période d’isolement de 10 jours à leurs frais. Par ailleurs, des mesures plus strictes sont prévues pour les personnes qui viennent de pays où le risque sanitaire est particulièrement élevé, a indiqué M. Benbouzid qui n’a pas donné davantage de détails à ce sujet.

Lire également : Ouverture des frontières françaises : ce qui va changer pour les algériens

Advertisement