Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Algérie Visas et Voyages

Frontières, reprise des vols en Algérie : les bonnes prévisions de l’IATA

Published

on

Reprise vols Algérie IATA

Monde Actualité – L’Association du transport aérien international (IATA) semble optimiste quant à une reprise des vols internationaux, dans le monde dont l’Algérie, aux chiffres de la période d’avant la pandémie. Cette organisation prévoit, en effet, que le nombre total de voyageurs atteindra quatre milliards en 2024, soit plus que la période d’avant la covid-19.

En fait, l’IATA prévoit une bonne reprise des vols avec un taux de 103% comparativement à l’année 2019. Dans sa dernière note de prévision publiée, mardi 1er mars, l’Association prévoit que le trafic aérien international va retrouver, en 2024, la dynamique en vigueur avant la pandémie.

Pour l’IATA qui évoque la reprise des vols dans le monde, y compris en Algérie, le trafic aérien ne sera plus impacté par la covid-19. D’ailleurs, le variant Omicron n’a pas eu d’impact sérieux sur le nombre de passagers. « La trajectoire de la reprise du nombre de passagers n’a pas été modifiée par le variant Omicron. Les gens veulent voyager. Et lorsque les restrictions de voyage sont levés, ils retournent dans le ciel. Le chemin est encore long pour revenir à une situation normale, mais les prévisions d’évolution du nombre de passagers donnent de bonnes raisons d’être optimistes », a affirmé, à ce titre, Willie Walsh, le DG de l’IATA.

La reprise des vols ira crescendo, selon l’IATA

Pour comprendre l’évolution de cette tendance, l’IATA donne des chiffres comparatifs dans sa note de prévision. En 2021, le trafic global a atteint 47% des niveaux de 2019. Ce niveau, estime l’IATA, pourrait monter à 83% en 2022, 94% en 2023, 103% en 2024 et 111% en 2025. Pour ce qui est du trafic international, il était en 2021 à 27% du niveau de 2019. Il atteindrait 69% en 2022, 82% en 2023, 92% en 2024 et 101% en 2025.

Toutefois, il faut préciser que l’IATA rappelle que « cette prévision n’inclut pas l’impact du conflit Russie-Ukraine ». Mais, l’Association veut être rassurante car « en général, le transport aérien est résilient contre les chocs et ce conflit ne devrait pas être susceptible d’impacter la croissance à long terme du transport aérien international ».

Quels sont les impacts du conflit Russie-Ukraine sur la reprise des vols ?

« Il est encore trop tôt pour évaluer les conséquences à court terme pour le transport aérien, mais il est clair qu’il y a des risques de basse intensité, en particulier sur les marchés directement exposés aux conflits. Les facteurs sensibles incluront l’extension géographique du conflit, son intensité, et l’étendue de la période des sanctions économiques et des fermetures d’espaces aériens. Ces impacts devraient être plus sévèrement subis en Russie, en Ukraine et dans les zones voisines », estime encore le patron de l’IATA qui rassure donc l’Algérie et le reste du monde quant à un impact de la guerre en Ukraine sur le transport aérien de et vers l’Algérie.

Cependant, il ne devrait pas que ce conflit armé soit négligé, dans la mesure où il peut avoir des répercussions indirectes sur le transport aérien. Willie Walsh évoque le prix du pétrole qui a connu une flambée ces derniers jours. Une flambée des prix susceptible de se répercuter sur les coûts des compagnies aériennes. De même que les déroutements pour éviter l’espace aérien russe.

Lire également : Voyages pour les Algériens : De nombreux pays d’Europe allègent leurs conditions

Advertisement

Trending