France – La France va réduire le nombre de naturalisations pour les étrangers, dont les algériens. Les naturalisations pour les algériens en France devraient ainsi connaitre une baisse. C’est en effet ce qu’a annoncé le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Advertisement

Selon M.Darmanin, la France a en effet durci sa politique migratoire, et ce depuis le début du mandat présidentiel d’Emmanuel Macron en 2017. S’il n’est pas d’accord pour un arrêt total de l’immigration, Gérald Darmanin se dit en revanche favorable à un durcissement des mesures de naturalisation. « Nous naturalisons nettement moins » a-t-il affirmé. Le ministre français a d’ailleurs cité quelques chiffres pour étayer ses propos. Ainsi, les naturalisations des étrangers en France sont passées de 85.000 à 55.000 par an depuis 2017.

Outre la naturalisation, Gérald Darmanin a également évoqué l’octroi de titres de séjour pour les étrangers en France. Sur ce point, les autorités françaises ont également durci leur politique. Le ministre a ainsi révélé une baisse drastique des octrois des titres de séjour, mais également un taux de refus plus élevé pour les demandes d’asile.

Naturalisation : les visas étudiant suivront-ils?

Toujours dans le volet de l’immigration, Gérald Darmanin s’est également exprimé sur la question des visas d’études. Même s’il admet que la politique d’accès au territoire français est désormais « plus rigoureuse », il a toutefois indiqué que ceci ne concerne pas les visas d’études. M.Darmanin a ainsi indiqué que son pays ne compte pas réduire le nombre des visas pour les étudiants, car ceux-ci « participent au rayonnement de la France », a-t-il dit.

Par ailleurs, rappelons que la question de l’immigration est revenue au coeur des débats en France en cette fin d’année 2020. Plusieurs partis de la droite française ont ainsi réclamé un durcissement des conditions d’entrée des étrangers, voire l’arrêt total de l’immigration. Le parti Les Républicains (LR) a récemment proposé de fixer un plafond annuel pour les titres de séjour accordés par la France. Pour le parti de Christian Jacob, il s’agira ainsi de remettre la question entre les mains du parlement français, qui fixera chaque année le nombre des documents de séjour à accorder aux étrangers.

Lire également : Immigration en France : vers la réduction du nombre de titres de séjour ?

Advertisement