Diaspora algérienne– L’ambassade des USA en Algérie a salué, ce samedi, les efforts du chercheur algérien Salim Bouguermouh. Celui-ci est, pour rappel, à la tête de l’équipe chargée des essais pour le vaccin anti Covid-19 récemment développé par Pfizer.

Advertisement

En effet, l’ambassade américaine en Algérie a salué les efforts du chercheur originaire de la wilaya de Béjaïa en Kabylie. « Félicitations au chercheur algérien, le Dr Salim Bouguermouh, qui a fait partie de l’équipe qui a développé un vaccin potentiel contre la Covid-19 », lit-on dans un message que l’ambassade américaine a publié sur sa page Facebook officielle. Ledit vaccin se base sur une toute nouvelle technique, rappelle l’ambassade américaine. Dénommée mRNA, cette technique permet d’injecter des fragments d’ADN dans le corps. Dans le cas du vaccin de Pfizer, ces fragments ont pour tâche de transmettre des informations au corps sur la manière de se protéger de la Covid-19.

Le parcours de Salim Bouguermouh

Toujours dans le même message, la représentation diplomatique rappelle également le parcours du Dr Bouguermouh. « Le Dr Bouguermouh (…) est diplômé de l’université d’Alger en 1996, et a plus tard suivi une formation à la Harvard Medical School », rappelle notamment l’ambassade des USA.

L’Algérie va-t-elle acquérir le vaccin de Pfizer ?

Pour rappel, Pfizer avait annoncé, le 9 novembre dernier, le développement d’un vaccin anti Covid-19. Ce vaccin, développé en partenariat avec l’allemand BioNtech, serait efficace « à au moins 90% ». Néanmoins, la disponibilité de ce vaccin risque de tarder. Ainsi, des pays comme l’Algérie ne pourront pas l’acquérir avant plusieurs mois. Pfizer prévoit en effet la production de seulement 50 millions de doses d’ici la fin 2020. 3,1 milliards de doses pourront également être produites en 2021. L’Algérie, contrairement à d’autres pays, n’a pour le moment pas commandé ce vaccin. Toutefois, les autorités algérienne ont déjà annoncé que le pays était prêt pour l’acquisition d’un vaccin, dès que celui-ci sera disponible sur le marché.

Lire aussi : Vaccin de Pfizer contre la Covid-19 : ce que l’on sait sur le médecin algérien qui chapeaute les essais

Advertisement