ActualitéLe gouvernement algérien a procédé à la reconduction de la mesure de confinement partiel à domicile en Algérie, pour une durée de 15 jours. Et ce à compter de la journée de demain 2 mars. C’est en effet ce qu’ont annoncé les services du premier ministre Abdelaziz Djerad.

Ainsi, les villes concernées par la prolongation de la mesure de confinement partiel sont les suivantes : Batna, Biskra, Blida, Bouira, Tebessa, Tlemcen, Alger, Tizi Ouzou, Jijel, Sidi Bel Abbès, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Oran, Boumerdes, El Tarf, Tissemssilt, Ain Temouchent et Relizane. Il est à noter que, cette disposition entre en vigueur à partir de 22h00, et elle s’étale jusqu’à 05h00 du lendemain.

Par ailleurs, il y a lieu de mentionner que les services du premier ministre ont également fait part du maintien de l’interdiction de tous les types de rassemblements, à travers le territoire national. « Ces décisions font suite aux consignes du président de la République, suite aux diverses préconisations du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie de la Covid-19 en Algérie », lit-on notamment dans le communiqué du Premier ministère.

Lire aussi : Suspension des vols, variant britannique : le Docteur Mohamed Bekkat Berkani s’exprime 

Détection du variant britannique : se dirige-t-on vers un confinement total en Algérie ?

La récente détection de cas d’infections au nouveau variant du Coronavirus ne cesse de susciter de vives inquiétudes chez les algériens. D’ailleurs, plusieurs spécialistes ont abordé d’un éventuel reconfinement strict de la population. « Il peut y avoir une troisième vague épidémique si nous ne prenons pas de mesures préventives.», a averti le Docteur Mohamed Bekkat Berkani. Cependant, il a tenu à informer que, le recours à cette restriction était exclu dans l’immédiat. « Nous devons attendre une à deux semaines et vois l’évolution de la situation sanitaire avec ce nouveau variant », avait-il récemment affirmé.

Il est à mentionner que, plusieurs spécialistes, dont le Dr Lyès Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) et le Dr Fawzi Derrar, directeur de l’institut Pasteur d’Algérie ont appelé à réaliser des enquêtes épidémiologiques et au maintien de l’application des gestes barrières. Ce qui devrait permettre de limiter le nombre de nouveaux cas positifs à cette nouvelle souche de la Covid-19.

Lire également :

Le bilan des contaminations au Coronavirus en hausse en Algérie