Actualité-La fermeture des frontières de l’Algérie, décidée à cause de la pandémie de Coronavirus, risque d’être maintenue encore longtemps. C’est ce qu’a en effet indiqué le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi du Covid-19.

Advertisement

Le Dr Bekkat Berkani s’est exprimé sur le plateau de la chaîne arabophone El Bilad, dimanche 27 septembre. Il a ainsi déclaré que les frontières du pays risquaient de rester fermées « pour longtemps encore ». « Il n’est pas possible de se prononcer ; sur la date d’ouverture des frontières algériennes », a-t-il indiqué. Ce flou qui règne sur le sujet est dû, selon la même source, à l’impossibilité de prévoir la fin de la pandémie de Coronavirus.

« On ne peut avancer aucune échéance pour le moment. Les frontières peuvent rester fermées encore pour un mois ; ou encore pour longtemps », a indiqué le Dr Berkani, et d’ajouter « On ne peut pas avancer de date à l’heure actuelle ».

L’impact de la fermeture des frontières sur l’économie

Il est à souligner que la fermeture des frontières, qui dure déjà depuis plusieurs mois, a significativement impacté l’activité économique en Algérie. Les activités d’import-export se sont considérablement ralenties. Cette situation a impacté entre autre le marché parallèle des devises, où la valeur de l’Euro a drastiquement chuté, alors que cette devise s’échangeait à plus de 200 Dinars avant le début de la crise sanitaire.

 

Lire également :

Vols de rapatriement vers la France : ASL Airlines modifie son programme

 

Advertisement