Diaspora algérienne – Les algériens de France vivent un véritable calvaire au sujet de l’obtention de leurs titres de séjour. Ces personnes doivent en effet passer par un véritable parcours du combattant afin de décrocher un rendez-vous en préfecture.

Advertisement

La pandémie de Covid-19, qui touche le monde depuis le début de l’année 2020 a forcé les autorités de plusieurs pays à adapter leurs services à ce contexte sanitaire exceptionnel. La France ne fait pas exception à la règle. Au niveau des préfectures, les autorités limitent ainsi au maximum les allées et venues du public, avec la dématérialisation de plusieurs démarches.

Néanmoins, ces mesures sont loin de faire l’unanimité, notamment auprès des étrangers. Ceux-ci dénoncent d’ailleurs depuis plusieurs mois la difficulté, voire l’impossibilité d’obtenir un rendez-vous en ligne pour déposer leurs dossiers au niveau des préfectures de leur lieu de résidence.

Titres de séjour en France : véritable calvaire pour les algériens (vidéo)

Les algériens de France sont particulièrement touchés par ces difficultés, puisqu’ils vivent un véritable calvaire concernant l’obtention de leurs titres de séjour. « J’ai demandé le renouvellement de mon titre de séjour en juin 2020. J’ai dû attendre jusqu’en décembre et harceler la préfecture pour me faire délivrer un récépissé, et je n’ai récupéré le document qu’en Mai 2021 », dit notamment Ali, auto-entrepreneur établi en région parisienne dans un témoignage à Dnalgerie.

Comme lui, ils sont plusieurs milliers d’algériens dans la même situation. Les préfectures d’Île-de-France sont les plus touchées par ce phénomène, en raison d’une très importante communauté d’étrangers vivant dans cette région. La chaîne de télévision française M6 s’est d’ailleurs penchée sur ce phénomène dans un reportage. Ledit média révèle ainsi que face à cette situation, les algériens de France sont obligés de saisir la justice pour pouvoir mener à bien leurs démarches administratives.

« On fait condamner l’État parce qu’il ne remplit pas sa mission. On ne demande pas que tous les étrangers aient un titre de séjour, mais accéder au service public et pouvoir déposer sa demande de titre de séjour ça me semble être le minimum », déclare Me Laurent Charles, avocat spécialiste en droit des étrangers interrogé par M6.

Autre solution à laquelle se résignent les algériens de France : la prise de rendez-vous en passant par des sites web dédiés contre paiement du service. Il faut ainsi dépenser en moyenne une centaine d’euros pour pouvoir obtenir un créneau. Les autorités françaises, auxquelles les procédures judiciaires coûtent chaque année plusieurs millions d’euros, ne proposent de leur côté aucune véritable solution pour ce problème.

Lire également : Vols France-Algérie : à partir de 245 Euros chez une compagnie étrangère

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici