Algérie actualité– Deux parlementaires algériens, à savoir le député Noureddine Belmeddah ainsi que le sénateur Abdelwahab Benzaim ont interpellé, aujourd’hui 03 janvier 2021, le président Abdelmadjid Tebboune, au sujet de l’ouverture des frontières algériennes.

En effet, dans une lettre commune, les deux parlementaires ont ouvertement demandé au Chef de l’Etat algérien de procéder à l’ouverture des frontières aériennes, terrestres et maritimes de l’Algérie. Et ce dans le but de permettre à tous les algériens établis à l’étranger de pouvoir se rendre dans leur pays, sans aucune inscription préalable au niveau des représentations diplomatiques.

« Monsieur le président, on vient par cette présente lettre vous faire parvenir les doléances et vous faire part des souffrances des membres de notre diaspora, qui vous lancent un appel solennel, afin de vous demander d’autoriser l’ouverture des frontières de l’Algérie. Ce qui pourrait leur permettre de se rendre en sol algérien, sans aucune restriction ni condition, mis à part la présentation d’un test PCR négatif datant de quelques heures avant le voyage, comme le font bien la quasi-majorité des pays du monde ». C’est ce qu’on peut notamment lire dans la correspondance adressée par le député de l’émigration Noureddine Belmeddah et le sénateur Abdelwahab Benzaim au président algérien.

Ouverture des frontières : les deux parlementaires déplorent

Il est à noter que, les deux parlementaires algériens ont mis l’accent sur la complexité de la procédure mise en place actuellement. D’autant que, toute personne désirant se rendre en Algérie, pendant la période actuelle, se voit tout d’abord contrainte de s’inscrire au niveau des consulats algériens à l’étranger. De suite, les demandes d’octroi des fameuses dérogations permettant d’embarquer à destination de l’Algérie sont transmises au ministère des affaires étrangères puis au ministère de l’intérieur. « Cette méthode est bizarre et inexpliquée. Nous avons été surpris par autant de bureaucratie », ont-ils notamment déploré dans leur lettre commune.

Tebboune interpellé au sujet des travailleurs étrangers

De plus, ils regrettent amèrement le fait que les travailleurs étrangers exerçant en Algérie, se permettent de voyager depuis et vers le sol algérien, en toute liberté, contrairement aux ressortissants algériens résidents à l’étranger. « Durant votre absence, des mesures n’ont pas été prises pour remédier à cette situation. De ce fait, les algériens se retrouvent obligés de demander une autorisation exceptionnelle afin de pouvoir se rendre dans leur propre pays. Ceci constitue une première depuis l’indépendance de l’Algérie. Par ailleurs, les travailleurs étrangers peuvent accéder et sortir du territoire algérien sans aucune restriction », ont-ils notamment signalé.

La question qui mérite d’être posée : Est ce que le président Abdelmadjid Tebboune répondra favorablement aux sollicitations des parlementaires algériens et des membres de la diaspora ? Pour le moment aucune information relative à une probable ouverture des frontières n’a fuité. Néanmoins, l’espoir d’une prochaine ouverture des frontières de l’Algérie surgit. Sachant que, l’Algérie entamera l’opération de vaccination dans les tout prochains jours. Ce qui pourrait ainsi permettre d’appréhender cette fameuse question qui taraude les esprits d’un grand nombre d’algériens établis dans différents pays du monde.

https://www.facebook.com/noreddine.belmeddah.5/posts/171265118075056

https://www.facebook.com/benzaim16/posts/2850803608503167

Lire également :

Réouverture des frontières de l’Algérie : ce qu’il faudrait savoir