Voyages et immigration – Le président de l’APN, Ibrahim Boughali a rencontré hier plusieurs élus pour discuter de l’ouverture totale des frontières de l’Algérie.

Advertisement

La question de l’ouverture totale des frontières est revenue au cœur des débats depuis quelques semaines en Algérie, et ce pour plusieurs raisons. L’augmentation du nombre de vols en date du 28 août dernier a en effet déjà montré ses limites face à la demande qui reste très forte.

Avec 64 vols par semaine dont 48 au départ de la France, la diaspora algérienne s’était d’abord réjouie, mais avait très vite déchanté depuis le début du mois de septembre dernier. Même si le nombre de vols est plus élevé que lors des mois de juin, juillet et août, il reste toutefois incapable de satisfaire la demande des membres de la communauté nationale.

De plus, les prix n’ont quasiment pas changé par rapport aux trois mois de l’été de cette année, où le nombre de liaisons n’était que d’une quinzaine par semaine. En moyenne, les voyageurs doivent ainsi débourser dans les 500 euros par personne pour un aller-simple depuis la France, qui reste le pays le plus desservi.

Ouverture des frontières de l’Algérie : le président de l’APN intervient

Pour toutes ces raisons, plusieurs élus de la communauté nationale à l’étranger ont rencontré, hier samedi le président de l’APN Ibrahim Boughali, et ce afin de discuter de l’ouverture totale des frontières de l’Algérie.

« L’évolution de la situation pour la communauté algérienne à l’étranger, depuis la fermeture des frontières jusqu’à aujourd’hui, était présente dans l’ordre du jour. Notre vision et nos propositions y étaient également », a notamment indiqué le député Tawfik Khedim dans une publication sur sa page Facebook officielle. 

Abdelouahab Yagoubi, autre représentant de la communauté nationale en France a également indiqué que l’ouverture totale des frontières algériennes avait fait partie des points abordés, de même que la situation de la diaspora algérienne au Maroc.

« Ce dossier restera la priorité de nos priorités jusqu’à ce qu’il soit pris en charge par le gouvernement qui visiblement ne mesure pas la souffrance que vivent les Algériens à l’étranger », a d’ailleurs insisté Abdelouahab Yagoubi.

Dans ce sens, les deux représentant de la communauté nationale dans l’Hexagone ont indiqué que le président de l’APN, Ibrahim Boughali « a promis de transmettre notre correspondance au président de la République et pousser vers la reprise du transport maritime et l’intensification des vols avec une diversification des pays et des villes ».

Lire également : Belgique : Air Algérie chassée de force de ses locaux ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici