Voyages et immigration – Le député de l’immigration, Abdelouahab Yagoubi est une nouvelle fois revenu à la charge au sujet des prix des billets pour les vols entre la France et l’Algérie.

Advertisement

Les prix des billets entre la France et l’Algérie font depuis quelques jours l’objet d’une vive polémique de la part de la diaspora algérienne. En effet, les tarifs restent toujours très élevés malgré une forte augmentation de l’offre de vols entre les deux pays. Les différentes compagnies opèrent désormais un total de 48 vols hebdomadaires vers les aéroports d’Alger, d’Oran et de Constantine, contre moins d’une dizaine auparavant. Malgré cette hausse des vols, les compagnies aériennes n’ont pas baissé les prix de leurs billets.

À titre d’exemple, les billets pour les vols d’ASL Airlines dans le sens Paris CDG-Alger pour ce mois de septembre sont vendus à quelques 590 euros par personne en aller-simple. Si l’on ajoute le prix d’un billet dans le sens Alger-Paris avec la même compagnie, qui coûte au minimum 300 euros par personne, l’aller-retour entre les deux pays reviendrait donc à près de 900 euros.

Billets France-Algérie : Yagoubi revient à la charge concernant les prix

Le député de l’immigration, Abdelouahab Yagoubi est d’ailleurs revenu à la charge au sujet des prix des billets pour les vols dans le sens FranceAlgérie. « En tenant compte de toutes les dépenses salariales, de carburant, d’entretien, d’amortissement de l’avion et des coûts d’escale, l’heure de vol pour un Boeing 737-800 ou un Airbus 320 s’élève en moyenne à 6.000 € soit 12.000 € pour un vol Paris-Alger de 1 h 45 (pour 1.423 km block-to-block) », a-t-il écrit dans un message rendu public hier vendredi sur sa page Facebook officielle. « Cette somme représente le tiers de la recette de l’excédent bagages (entre 25.000 € et 35.000 € par jour) que les Algériens paient quotidiennement à Air Algérie au départ de Paris ! », a-t-il ajouté.

Le même parlementaire estime ainsi que les compagnies aériennes françaises « s’entendent sur des prix exorbitants au mépris des règles de libre concurrence et de la réglementation IATA et au détriment des passagers algériens ! ». « Le chantage doit immédiatement cesser ! », a-t-il écrit.

Il est d’ailleurs à noter que ce n’est pas la première fois qu’Abdelouahab Yagoubi tire à boulets rouges sur les compagnies françaises concernant les prix qu’elles pratiquent à destination de l’Algérie. « Les prix pratiqués par les compagnies françaises dites low-cost dépassent les prix des prestigieuses compagnies aériennes internationales.», avait-il déjà dénoncé il y a quelques jours. « Cette situation doit être revue immédiatement et des solutions réalistes et mesurables doivent être prévues de manière urgente dans le plan de d’action du gouvernement qui sera soumis au vote du parlement.», avait-il estimé.

Lire également : Vols vers l’Algérie : voici le programme complet de cette semaine

Advertisement