Voyages et immigration – Les prix des billets pour les vols vers l’Algérie devraient connaître une nouvelles hausse dans les semaines et les mois à venir, au grand désespoir des algériens établis à l’étranger.

Advertisement

Depuis la reprise des voyages à destination de l’Algérie le 1er juin dernier, les membres de la communauté nationale à l’étranger n’ont de cesse de dénoncer les prix élevés des billets.

Actuellement, Air Algérie et les autres compagnies autorisées à desservir l’Algérie assurent un total de 98 vols hebdomadaires vers ce pays. La France, qui est le pays le plus desservi bénéficie de 48 liaisons par semaine assurées par Air Algérie, Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines.

Ce programme est toutefois loin de couvrir la très forte demande des algériens de l’Hexagone. Avant la crise sanitaire, il est à rappeler qu’il y avait pas moins d’une soixantaine de liaisons quotidiennes entre les deux pays.

Cette situation a ainsi contribué à une forte hausse des prix des billets chez les différentes compagnies. Ainsi, les algériens de l’étranger doivent débourser pas moins de 500 euros pour un aller simple. Une somme qui peut souvent doubler lorsque les places disponibles se raréfient.

Prix des billets vers l’Algérie : une nouvelle hausse en vue

Les prix des billets vers l’Algérie devraient d’ailleurs connaître une nouvelle hausse dans les semaines et les mois qui suivent, au grand dam de la communauté nationale à l’étranger. Ceci est dû à au moins trois raisons.

D’abord, la tendance haussière devrait s’accentuer du fait du nombre de vols qui reste réduit, et surtout du fait qu’une ouverture totale des frontières nationales reste pour le moment hors des calculs du gouvernement. Le ministre de la santé a d’ailleurs estimé il y a quelques jours que « l’Algérie n’est pas une île. Si on ouvre la voie aux avions et qu’on va vers l’ouverture des frontières, cela peut constituer un danger, car des gens vont et viennent et peuvent amener le virus ».

De plus, la forte demande sur les billets n’est pas pour arranger les choses. Avec l’approche des fêtes de fin d’année, nombreux sont les algériens qui souhaiteraient venir passer quelques jours au pays. Avec cette hausse des demandes, les prix des billets qui sont déjà à des niveaux record devraient ainsi continuer à grimper.

En dernier lieu, la hausse des prix des hydrocarbures devrait également contribuer à saler encore plus l’addition pour les voyageurs algériens. Selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), les prix du pétrole qui sont actuellement à 85 dollars le Baril auront un impact significatif sur les prix pratiqués par les différentes compagnies aériennes dans le monde. « La hausse des prix du pétrole va se refléter dans les prix des billets », a-t-elle estimé ce jeudi 4 novembre.

Lire également : Restriction des visas pour la France : une nouvelle révélation suscite la polémique

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici