Voyages et immigration – Les prix des billets vers l’Algérie continuent de faire polémique, avec notamment une nouvelle déclaration du député Farès Rahmani, qui a assuré que plusieurs voyageurs ont dû débourser jusqu’à 1500 Euros pour un aller simple au pays.

Advertisement

Les nombre de vols à destination de l’Algérie a augmenté depuis le 28 août dernier sur décision du gouvernement. Il y a désormais un total de 64 vols hebdomadaires (67 cette semaine) au départ et à destination de l’ensemble des pays concernés par l’ouverture des frontières aériennes algériennes. La France, qui compte une importante communauté d’algériens bénéficie du plus grand nombre de liaisons, avec 48 chaque semaine dont 24 sont assurées par la compagnie nationale Air Algérie.

L’augmentation de l’offre des vols avait dans un premier temps suscité l’espoir d’une baisse rapide des prix, un espoir qui a toutefois vite disparu pour laisser place à la polémique. Plusieurs personnalités publiques se sont d’ailleurs exprimées sur le sujet, et ont été unanimes à dénoncer les prix des billets jugés excessifs. « Les prix pratiqués par les compagnies françaises dites low-cost dépassent les prix des prestigieuses compagnies aériennes internationales.», avait notamment dénoncé le député de l’immigration, Abdelouahab Yagoubi il y a quelques jours. Selon lui, les compagnies mentionnées « s’entendent sur des prix exorbitants au mépris des règles de libre concurrence et de la réglementation IATA et au détriment des passagers algériens ! ».

Vols vers l’Algérie : jusqu’à 1500 euros pour un aller simple, selon un député

De son côté, le député Farès Rahmani, représentant de la communauté nationale au Royaume-Uni a également critiqué le fait que le programme de vols concerne principalement la France, alors que des pays qui comptent une forte communauté d’algériens sont exclus. « La plupart des vols, c’est avec la France. Beaucoup de pays ont été écartés comme le Royaume Uni, la Belgique, le Canada », a-t-il dénoncé. Le même élu a également abordé la question des prix des billets, en affirmant que certaines personnes ont du débourser jusqu’à 1500 euros pour se rendre en Algérie au départ du Royaule-Uni.

« Les prix sont très élevés si on les compare avec les billets vers les pays voisins. Pour aller en Tunisie, on paie 70 à 100 euros de France ou de Grande Bretagne. Pour aller en Algérie, il faut débourser 700 à 1000 euros », a-t-il affirmé.

Ces prix élevés sont notamment justifiés par l’obligation pour les passager d’effectuer des escales si leur pays de résidence n’est pas desservis directement depuis l’Algérie. Par exemple, une personne qui voyage depuis le Royaume Uni doit obligatoirement faire escale en France, ce qui l’oblige à débourser, comme l’affirme le député sus mentionné, jusqu’à 1500 euros pour les différents billets qui lui permettront de rentrer en Algérie.

Lire également : Billets France-Algérie : bonne nouvelle pour les algériens

Advertisement