Voyages et immigration – Les prix des billets d’avion vers l’Algérie ont été au cœur de plusieurs polémiques depuis la reprise des vols internationaux au mois de juin dernier. Le député Abdelouahab Yagoubi intervient une nouvelle fois.

Advertisement

« Le prix d’un billet d’entrée de Paris vers l’Algérie dépasse celui d’un séjour touristique d’une semaine entière à Istanbul » avait écrit sur sa page Facebook officielle, Abdelouahab Yagoubi, député responsable de la communauté algérienne dans la région nord de la France

Il a ensuite cité ce que le voyage vers la ville turque pouvait inclure. Notamment : « Un billet aller-retour avec la compagnie Turkish Airlines, un séjour de 6 jours dans un hôtel 5 étoiles petit déjeuner inclus, les frais d’un guide touristique, les frais des visites et la prise en charge du transport de et vers l’aéroport ». En effet, les prix des billets entre la France et Algérie n’ont cessé de flamber ces dernières semaines. Il faudra débourser à partir de 500 euros pour se procurer un billet en aller simple chez une compagnie low cost. Chez Air France par exemple, les billets dépassent les 1000 euros par personne pour un aller-retour en classe économique.

Le député indique que la diaspora algérienne continue d’être « torturée et chantée » par ceux qui « détiennent le pouvoir de décision ». Dans l’espace dédié aux commentaires, plusieurs algériens appellent au boycott des compagnies aériennes pour les forcer ainsi à réduire leurs prix. « Pourquoi ils ne laissent pas les avions partir vides et on saura qui est le perdant ? Qu’ils attendent l’ouverture totale des frontières » déclare une internaute.

Prix hallucinants des billets d’avion vers l’Algérie : quelle solution ?

La réouverture partielle des frontières algériennes et l’augmentation du nombre de vols effectués le 28 août dernier n’ont rien changé aux souffrances de la diaspora algérienne. Entre le nombre de vols restreint et insuffisant pour satisfaire la forte demande et les prix exorbitants des billets, les voyages à destination de l’Algérie semblent être plus compliqués que prévu.

Afin de constater une baisse des prix pour les voyages entre la France et l’Algérie, le nombre de vols internationaux doit être augmenté. Ainsi, plusieurs appels à l’ouverture totale des frontières aériennes et maritimes ont été lancés dernièrement au vu de l’amélioration de la situation sanitaire en Algérie. Rappelons que le nombre des vols a été fixé par les autorités algériennes à 64 liaisons par semaine. La France reste le pays le plus desservi avec 48 vols hebdomadaires.

Lire également : Vers la reprise prochaine des vols entre la Grande Bretagne et l’Algérie ? 

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici