Voyages et immigration – La récente annonce des autorités algériennes faisant état d’une réouverture partielle des frontières, à partir de la date du 1er juin, avait réjoui des milliers d’algériens établis à l’étranger. Cependant, la joie de ces derniers fut de courte durée, vu le fait qu’aucune information n’a filtré sur le programme des vols d’Air Algérie. Ce qui a laissé libre court aux folles rumeurs.

Selon le média arabophone Echourouk, il s’avérerait que le programme des vols de la compagnie nationale Air Algérie sera rendu public, en date du 25 mai. Celui-ci comprendrait des vols de et vers les villes de Paris, Marseille et Lyon. Pour ce qui est du nombre et de la fréquence des liaisons, il semblerait qu’il y aurait plusieurs vols quotidiens reliant l’aéroport international d’Alger et les aéroports de Paris Orly, Roissy Charles de Gaulle, ainsi que l’aéroport de Marseille. Des vols entre la capitale algérienne et la ville de Lyon seraient également du programme à compter de la date du 1er juin.

Lire aussi : Reprise des vols en Algérie : trois villes françaises concernées ?

Programme des vols d’Air Algérie : qu’en est-il des autres villes algériennes ?

Plusieurs vols seraient également programmés, au départ de l’aéroport de la ville de Constantine vers les deux aéroports parisiens. Ils devraient avoir lieu les vendredi, samedi et dimanche de chaque semaine. Il est à signaler que, les villes d’Oran et d’Annaba figureraient aussi dans le fameux programme tant attendu des vols d’Air Algérie.

Pour ce qui est des membres de la diaspora algérienne établis dans d’autres pays, à l’instar des Emirats Arabes Unis, le Canada et la Turquie, ceux-ci devraient prendre leur mal en patience. En effet, les autorités algériennes auraient décidé de programmer d’abord des vols entre la France et l’Algérie. Ensuite, si la situation sanitaire ne se dégrade pas en sol algérien, d’autres pays seront également de la partie. C’est ce que précise la même source.

Lire aussi : Reprise des vols, destinations, personnes concernées : un spécialiste précise

Réouverture partielle des frontières et reprise des vols : les conditions de voyages allégées ?

Alors que le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid avait fait part d’une obligation de présenter le résultat d’un test PCR datant de moins de 36 heures, ainsi que la soumission des voyageurs à un test antigénique, une fois arrivés en Algérie, les décideurs algériens auraient allégé ces conditions. La seule modification apportée concernerait les tests PCR. Ces derniers devraient dater de moins de 72 au lieu de 36 heures.

Notons que, Dr Abdelkrim Touahria, membre du Comité scientifique en charge du suivi de la pandémie de Coronavirus avait abordé hier des conditions relatives aux voyages à destination de l’Algérie. « Nous exigeons que la PCR ou au minimum un test antigénique soit refait ou fait sur place. Et bien évidemment, le confinement de tous les cas suspects même si la PCR est négative, en cas de signes cliniques évocateurs tels que la température, la toux, etc. », a-t-il mentionné dans un entretien accordé au site web d’information TSA.

Lire également :

Algérie : voici les nouvelles wilayas concernées par le confinement partiel à domicile