Voyages et immigration – On connaît désormais davantage de détails concernant le programme des vols vers l’Algérie en prévision de la réouverture des frontières.

Les autorités algériennes se préparent en effet à la réouverture partielle des frontières du pays. Cette opération aura lieu à partir du 1er juin prochain, avec l’organisation dans un premier lieu de cinq vols quotidiens à destination des aéroports d’Alger, d’Annaba et de Béjaïa, a annoncé la présidence de la République au début de la semaine écoulée. Selon ce qu’a indiqué l’agence d’Air Algérie à Paris, il y aura également des vols au départ de l’Algérie à partir du 1er juin prochain.

« Dans ce cadre, nous sommes dans l’attente des conditions et modalités de voyages définies par les autorités compétentes que nous ne manquerons pas de vous communiquer ultérieurement et que vous pourrez retrouver sur notre site web », a toutefois précisé l’agence de la compagnie nationale. Dans ce sens, Air Algérie n’a pas encore finalisé son programme de vols, qui devra être approuvé par les autorités avant sa publication.« Beaucoup l’ignorent, mais les prix des billets d’avion sont aussi subordonnés à la décision du gouvernement », a également déclaré Amine Andaloussi, porte-parole de la compagnie nationale dans un entretien accordé avant-hier jeudi au journal arabophone Al-Chaâb.

Programme des vols vers l’Algérie : de nouveaux détails révélés

Toutefois, on connaît désormais davantage de détails concernant le programme des vols à destination de l’Algérie. Ceux-ci émanent de l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed Antar Daoud qui a accordé une déclaration à la chaîne de télévision publique Canal Algérie. Dans ce sens, le diplomate algérien a notamment annoncé que pour le moment, la France serait le seul pays concerné par la réouverture partielle des frontières algériennes. « Les gens ont marqué leur satisfaction suite à la décision de (…) faire en sorte qu’il y ait cinq vols quotidiens à partir de la France (…) dans une première étape », a déclaré M. Antar Daoud.

Toujours selon le même responsable, les vols à destination de l’Algérie relieront les aéroports de Paris, Lyon et Marseille à ceux d’Alger, Oran et Constantine. L’ambassadeur a par ailleurs évoqué la possibilité d’« étudier [la réouverture] par la suite de deux autres destinations, certainement Lille et Toulouse » en précisant que les autorités pourraient ainsi organiser des vols à destination des aéroports algériens d’Annaba et de Tlemcen. « Nous faisons ça étape par étape », a ajouté le même responsable.

Par ailleurs, le gouvernement devrait préciser toutes les modalités de reprise des vols dans un décret exécutif qui sera rendu public au cours de la semaine prochaine. Il est en outre à rappeler que cette opération concernera uniquement les frontières aérienne, le gouvernement ayant décidé de maintenir la fermeture de l’espace terrestre du pays « sauf en cas de nécessité ».

Lire également : Réouverture des frontières en Algérie : de nouveaux détails révélés