Société – Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé, hier jeudi, la date officielle du début du Ramadan 2021 en France. Pour la deuxième année de suite, ce mois sacré dans la religion musulmane intervient dans un contexte marqué par la crise sanitaire du Coronavirus.

Advertisement

Le Ramadan 2021 débutera en France le 13 avril prochain, a en effet annoncé le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui hier jeudi. Ce mois sacré dans la religion musulmane intervient, une fois encore dans un contexte particulier, marqué par la crise sanitaire due au Coronavirus qui connaît une nouvelle flambée ces dernières semaines en France.

Le président du CFCM a d’ailleurs appelé au respect des mesures sanitaires pendant cette période. Dans ce sens, Mohammed Moussaoui a appelé à « limiter strictement aux membres de famille vivant sous le même toit les repas familiaux et entre amis ». La même source a également précisé que dans le cadre de la campagne de vaccination anti Covid-19, les musulmans de France pouvaient continuer à se faire vacciner au cours de ce mois, sans que cela n’affecte leur jeûne. « Si le médecin estime qu’il faut éviter le jeûne du jour de l’injection, son avis doit être respecté et suivi », a-t-il par ailleurs indiqué.

La date du Ramadan 2021 en France connue : qu’en est-il de l’Algérie ?

En outre, notons que contrairement à la France, la date du début du mois de Ramadan pour cette année 2021 n’a toujours pas été annoncée en Algérie. L’observation du croissant lunaire marquant le début de ce mois a été fixée au 12 avril prochain dans plusieurs pays musulmans, dont l’Algérie. Dans ce sens, le Ramadan 2021 devrait donc débuter le 13 ou le 14 de ce même mois.

Notons, en outre, que le ministère algérien des affaires religieuses a autorisé la tenue de la prière nocturne des tarawihs au cours de ce mois. Le même ministère a d’ailleurs annoncé la mise en place d’un protocole sanitaire strict dans les mosquées du pays pendant cette période.

Lire également : Reconfinement au ramadan, frontières de l’Algérie : un spécialiste s’exprime

Advertisement