Voyages et crise sanitaire – Le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie, s’est exprime sur la possibilité d’un reconfinement pendant le Ramadan en Algérie, ainsi que sur la réouverture des frontières du pays.

Advertisement

L’Algérie a suspendu tous les vols régulier au départ et à destination de son territoire depuis le 17 mars 2020. À cette date, les autorités algériennes avaient en effet décidé de fermer les frontières du pays en raison de la pandémie de Covid-19, et n’ont donné depuis aucune date pour un retour progressif à la normale. Air Algérie, qui avait lancé une vaste opération de rapatriement à la fin décembre 2020, a quant à elle dû interrompre son programme le 28 février dernier à cause de la suspension de tous les vols en direction de l’Algérie jusqu’au 31 mars prochain.

Actuellement, seules quelques compagnies étrangères continuent d’opérer des vols spéciaux au départ de l’Algérie. Il s’agit d’Air France, ASL Airlines et Transavia qui desservent plusieurs aéroports français. Les mêmes compagnies ont également été autorisées à transporter des passagers dans le sens FranceAlgérie. Toutefois, seules les personnes titulaires d’une autorisation d’entrée sur le territoire national peuvent voyager sur ces vols.

Frontières et reconfinement pendant le Ramadan en Algérie : l’avis d’un spécialiste

Le Pr Kamel Djenouhat s’est en effet exprimé, ce vendredi, sur la réouverture des frontières de l’Algérie, ainsi que sur la possibilité d’un reconfinement pendant le mois de ramadan. Le président de la société algérienne d’immunologie a indiqué, lors de son passage sur les ondes de Radio Sétif, ne pas s’attendre à une réouverture des frontières dans l’immédiat. « Je ne m’attends pas à cela. La France à elle seule a enregistré 46.000 contaminations en une journée », soulignant que la situation sanitaire actuelle en Algérie a été rendue possible grâce à la décision de maintenir les frontières fermées. Le même spécialiste a ainsi recommandé le prolongement de cette mesure.

Concernant la possibilité d’un retour au confinement pendant le mois de ramadan de cette année, le Pr Djenouhat a déclaré que cette option n’était pas d’actualité pour le moment. « Nous excluons complètement l’idée d’un retour au confinement pendant le mois de ramadan. Je demande seulement aux citoyens de ne pas négliger (…) les mesures préventives et les gestes barrières », a-t-il dit, insistant sur le fait que ce sont là « les moyens essentiels pour éviter une nouvelle vague de l’infection (…) qui pourrait survenir à n’importe quel moment ».

Lire également : Reconfinement en France : quel impact pour les voyageurs algériens ?

Advertisement