Connect with us
istanbul escort

casino siteleri güvenilir bahis siteleri slot siteleri iddaa siteleri

Diaspora algérienne

Ramadan 2022 : Mauvaise nouvelle pour les Algériens de France

Published

on

Ramadan Algériens France

Immigration – Diaspora algérienne – Il y a comme une mauvaise nouvelle qui se profile pour les Algériens en France, à l’occasion du mois de ramadan 2022. Les membres de la diaspora algérienne risquent, en effet, de passer le mois de carême sans leur boisson fétiche : Hamoud Boualem. La boisson qui leur rappelle leur bled et leurs familles en Algérie.

Pour ce mois de ramadan, les Algériens de France vont peut-être vivre une grande frustration. C’est vrai que ce n’est pas dramatique de ne pas avoir sa bouteille de « Selecto » ou de « La Blanche » sur sa table de ramadan, mais si on compte cet « impair » parmi toutes les autres frustrations du moment, c’en sera trop pour une communauté qui souffre le martyr et qui se sent abandonnée par tout le monde.

Pourquoi donc Hamoud Boualem risque de rater les tables des Algériens de France ? En fait, c’est parce que l’Etat, dans sa politique économique, interdit désormais l’exportation des produits alimentaires fabriqués avec des ingrédients importés. Et les boissons gazeuses font partie des produits utilisant le sucre que l’Algérie ne fabrique pas. C’est à peu près ce qui pourrait priver les Algériens de leur boisson préférée des tables ramadanesques.

Les Algériens de France supporteront-ils une nouvelle déception ?

Il faut dire que la boisson préférée des Algériens est fabriquée sous licence en France. Elle pourrait garnir leurs tables durant le ramadan 2022, mais beaucoup ne la trouvent pas à leur goût. Ils ne la trouvent pas vraiment comme celle qu’ils ont l’habitude de consommer en Algérie.

Les Algériens de France supporteront-ils la déception de ne pas prendre Hamoud Boualem au moment de la rupture du jeûne ? C’est que cela viendra s’ajouter aux nombreuses frustrations qui les étranglent déjà. Et bien entendu, la plus grande de ces frustrations n’est autre que le retard que le gouvernement prend pour augmenter le nombre de vols internationaux. Une hausse des vols qui leur permettra de rentrer plus souvent en Algérie, et en famille.

Un ramadan sans Hamoud Boualem pour la diaspora

En effet, cela fait des mois que la diaspora algérienne attend une hausse sensible des vols de et vers l’Algérie. Mais à ce jour, le gouvernement maintient un nombre très réduit de vols. Cela pénalise les Algériens doublement : Non seulement ils ne trouvent pas de vols, mais en plus, quand ils le trouvent, ils le paient excessivement cher.

C’est ainsi que des Algériens ont payé des billets à plus de 1.000 euros l’aller simple, depuis la réouverture partielle des frontières algériennes intervenue en juin 2021. D’autres n’ont même pas pu rentrer en Algérie, que ce soit pour l’enterrement d’êtres chers ou pour des visites familiales classiques. Leur frustration est énorme. Et leur exaspération va crescendo. Surtout avec les tergiversations qui accompagnent l’annonce d’un nouveau programme de vols, faite mercredi 9 mars et suspendu depuis.

Lire aussi : Visas pour les Algériens : Un pays européen relance le traitement des demandes

Trending