Trafic aérien– La question de la continuité des vols de rapatriement à destination de l’Algérie, continue de faire couler beaucoup d’encre. En effet, beaucoup de membres de la diaspora algérienne s’inquiètent sur ce point. Ils se demandent ainsi s’il y aura bel et bien d’autres liaisons spéciales vers le pays, en cette période actuelle. D’autant que, la mesure de confinement partiel à domicile a été reconduite, à travers le territoire algérien. 

Il y aura bel et bien d’autres vols de rapatriement à destination de l’Algérie. C’est ce qu’annonce le député de l’émigration Noureddine Belmeddah. « Un autre programme de vols est entrain d’être établi. On attend avec impatience qu’il soit rendu public ». C’est ce qu’a publié, hier 17 décembre, l’élu algérien, sur son compte Facebook officiel.

https://www.facebook.com/noreddine.belmeddah.5/posts/158766572658244

 

En dépit de la reconduction de certaines mesures restrictives en Algérie, le gouvernement algérien n’a pas annulé les vols domestiques, qui faut-il le rappeler, ont repris le 6 décembre dernier. Ce qui a suscité un immense espoir chez les ressortissants algériens établis à l’étranger. Sachant que, l’Algérie connait actuellement une baisse des contaminations à la Covid-19.

Rapatriement vers l’Algérie : témoignages poignants de membres de la diaspora algérienne

Joints par DNAlgérie, bon nombre de membres de la diaspora algérienne établis notamment en France et au Canada, se disent outrés par rapport aux démarches administratives mises en place dans le cadre des vols de rapatriement vers l’Algérie. Lina, étudiante à l’université Paris Diderot en a subi les frais. Elle affirme que, son père est décédé, mais elle n’a même pas pu aller le voir, avant qu’il rejoigne sa dernière demeure. Et ce malgré le fait qu’elle se soit inscrite au niveau d’un consulat algérien et qu’un proche à elle se soit déplacé au ministère de l’intérieur à Alger pour déposer toutes les pièces justificatives ayant trait au décès de son père.

Rapatriement : plusieurs personnes dénoncent

Il est à signaler que, cette jeune étudiante algérienne n’est pas la seule à être dans ce cas. Plusieurs personnes se retrouvent dans la même situation qu’elle. De ce fait, Saïd, un père de famille établi en région parisienne dit avoir suivi toute la procédure, pour se rendre en Algérie, afin d’être au chevet de sa mère ayant un cancer à un stade avancé, et dont les jours sont comptés. Cependant, il dit n’avoir toujours pas eu de réponse, sachant qu’il a déposé une demande depuis plus de 15 jours.

De même, Lynda, mère de famille résidant au Canada se dit outrée par la procédure en vigueur. Elle affirme s’être rapprochée du consulat d’Algérie à Montréal, sans toutefois avoir de réponse concrète. Ce qui l’a ainsi empêchée de partir en Algérie, pour rendre visite à sa sœur atteinte d’une leucémie.

Ce que demandent les membres de la diaspora

Toutes les personnes qu’on a pu joindre, étaient unanimes sur un point. Elles demandent la reprise des vols commerciaux vers l’Algérie et donc la suppression de la dérogation d’entrée exceptionnelle en sol algérien. Ces mêmes ressortissants algériens établis à l’étranger affirment ne pas comprendre la persistance de la fermeture des frontières algériennes, tout en sachant que les personnes qui voudraient embarquer à bord des avions présentent un test PCR négatif datant de moins de 72 heures. Ce qui évitera, dans tous les cas de figure, de participer à la propagation du virus en Algérie.

Qu’en pensent les députés de l’émigration ?

Il semble que, les représentants des membres de la diaspora algérienne sont sur la même longueur d’ondes que ces derniers. De ce fait, Samir Chaabna et Noureddine Belmeddah appellent sans cesse à une reprise des vols de manière continue. Ils ont sollicité, à cet effet, à maintes reprises le premier ministre algérien, afin de mettre fin à toutes les entraves liées aux inscriptions.

Par ailleurs, il est à noter que l’opération de rapatriement effectuée par Air Algérie, au cours de ce mois de décembre, prendra fin officiellement, en date du samedi 19 décembre. Ainsi, un vol spécial au départ de la ville de Dubaï à destination de l’aéroport Houari Boumediene d’Alger clôturera la série des liaisons spéciales programmées par la compagnie aérienne algérienne, en cette fin d’année 2020. Ces vols de rapatriement ont permis à 5000 personnes de rentrer au pays.

Reprise des vols à destination de l’Algérie : voici la décision de la compagnie française Air France