Voyages et immigration – La compagnie algérienne de transport aérien Air Algérie n’a, jusqu’à présent effectué aucun remboursement de ses billets vendus avant la fermeture des frontières algériennes, ce qui a suscité la colère et les critiques de la diaspora algérienne.

Advertisement

L’agence d’Air Algérie à Paris avait rouvert ses portes le 1er septembre dernier et accueille chaque jour d’innombrables clients qui patientent plusieurs heures à l’extérieur de l’enceinte. Dès son ouverture, l’agence a annoncé la possibilité de réserver, revalider et se faire rembourser ses billets d’avion.

En effet, en raison de la crise sanitaire en Algérie et de la fermeture des frontières le 17 mars 2020, la compagnie nationale a dû annuler pas moins de 500.000 billets d’avion, toutes destinations confondues. Ceux-ci sont désormais valables jusqu’au 31 décembre de cette année, d’où la précipitation de plusieurs clients devant les agences pour récupérer leur argent.

Les opérations de revalidation des billets pour une date ultérieure se font sans obstacles. Même si parfois, les clients sont amenés à payer la différence quand le nouveau tarif du billet à la date du report ne correspond pas à celui au moment de l’achat. Ce qui est fort possible car les prix des billets ont fortement augmenté et ce, malgré l’augmentation du nombre de vols autorisés en août dernier. Ainsi, pour se rendre en Algérie depuis la France, il faut débourser pas moins de 500 euros par personne pour un aller-simple. Le sujet a notamment suscité plusieurs polémiques et critiques à l’égard de la firme aérienne nationale.

Remboursement des billets d’Air Algérie : la pression de la diaspora maintenue

Les files d’attentes devant l’agence Paris Opéra ne se raccourcissent guère depuis plus d’un mois. La patience des clients est mise à rude épreuve d’autant plus que l’agence leur exige de revenir « plus tard » afin d’effectuer des procédures administratives dites nécessaires au remboursement. « Je ne suis pas prêt à payer plus d’argent pour reporter le voyage parce que cela va me coûter plus cher » témoigne un client au média télévisé France 24.

Une autre cliente souligne la marge de temps durant laquelle le remboursement est possible et qui est de plus en plus étroite avec l’approche de la fin de l’année. Les billets ne pourront plus être remboursés à la nouvelle année. « Si mon argent n’est pas récupéré avant la fin de l’année, c’est fini. Ce qui est curieux, c’est qu’il n’y a qu’une seule agence en France pour récupérer l’argent des réservations annulées ou les reporter » déclare la cliente en relevant ainsi l’impossibilité de traiter toutes les demandes dans le délais prévu.

La raison derrière l’arrêt de l’opération

Rappelons que la compagnie nationale traverse depuis déjà quelques semaines une grave crise financière. Les 32 vols hebdomadaires assurés par la compagnie ne suffisent pas à la réalisation d’un bénéfice. De plus, l’aide financière demandée à l’État n’a visiblement pas été accordée. Il est donc nécessaire d’autoriser plus de liaisons aériennes ou bien de venir en aide financièrement à l’entreprise pour lui permettre de rembourser ses clients.

Lire également : Visas pour les algériens : Gérald Darmanin apporte de nouvelles précisions

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici