Voyages et immigration – La réouverture des frontières devrait intervenir dans quelques jours en Algérie. C’est en effet ce qu’a annoncé, hier jeudi, le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid.

Advertisement

L’Algérie se prépare donc à la réouverture de ses frontières après plus d’une année de suspension. Cette décision intervient suite à de nombreux appels des algériens se trouvant dans d’autres pays du monde. Ceux-ci se sont en effet retrouvés bloqués à l’étranger et dans l’impossibilité de rentrer au pays, surtout depuis la suspension des opérations de rapatriement d’Air Algérie et de la délivrance des autorisations d’entrée sur le territoire national par les différentes représentations diplomatiques de l’Algérie.

Dans ce contexte, la Coordination des associations de la société civile de l’immigration algérienne et des cadres algériens à l’étranger et en Algérie a notamment saisi le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, à ce sujet. « Nous vous implorons (…), Monsieur le président, d’autoriser vos concitoyens de l’étranger à renter dans leur pays. Vos équipes seront certainement aptes à éditer des règles sanitaires (tests, isolement…) qui permettront ces voyages en toute sécurité », a écrit cette organisation dans une lettre au président algérien. Il y a quelques jours, un collectif de plusieurs association de la diaspora algérienne a également adressé un message de même nature aux autorités du pays.

« Nous sommes prêts à présenter des alternatives pour ouvrir les frontières, tout en préservant le pays de la pandémie et le droit des Algériens bloqués à l’étranger de retourner dans [en Algérie] », a notamment écrit ce collectif dans un communiqué adressé au chef de l’État, au ministre de la santé ainsi qu’au comité scientifique de surveillance et de suivi de la pandémie de Coronavirus.

Réouverture des frontières en Algérie : qui pourra voyager ?

Le gouvernement algérien semble enfin avoir entendu ces nombreux appels de la diaspora puisque le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid a annoncé hier jeudi la réouverture prochaine des frontières en Algérie. Le premier responsable du secteur de la santé a ainsi indiqué que le comité scientifique cité plus haut a donné son aval pour la reprise des vols à destination des aéroports algériens, avec l’observation d’un protocole sanitaire strict. S’il n’a pas donné beaucoup de détails à ce sujet, M. Benbouzid a toutefois précisé que cette reprise concernerait à la fois les algériens se trouvant dans d’autres pays et les ressortissants étrangers.

À l’heure actuelle, le gouvernement n’a pas encore donné la date, ni le programme détaillé pour cette reprise des voyages. Les personnes qui se sont rendues à l’étranger pour des raisons exceptionnelles, notamment d’ordre sanitaire, devraient être prioritaires à voyager à destination du territoire national. Les citoyens résidant légalement dans d’autres pays, ainsi que les ressortissants étrangers devraient pour leur part patienter encore quelque temps avant de voyager. Dans tous les cas, les personnes qui se rendront en Algérie devront fournir un test PCR datant de moins de 36 heures avant leur départ, et subiront également un test antigénique à leur arrivée. Celles qui se révéleraient positives lors de ce dernier test devront observer une période de quarantaine à leur frais, a précisé le ministre de la santé. En outre, les personnes venant de pays où le risque sanitaire est particulièrement élevé devront se conformer systématiquement à la période de quarantaine, et subir des examens approfondis à l’issue de celle-ci.

Lire également : Frontières de l’Algérie : pas de réouverture avant 2022 ?

Advertisement