Voyages et immigration – La reprise des traversées maritimes en Algérie pourrait intervenir d’ici le mois de décembre prochain. C’est en tout cas ce qu’affirme le média arabophone spécialisé Djalia Dz, citant des sources au sein du ministère des transports.

Advertisement

L’Algérie a partiellement ouvert ses frontières aériennes depuis le 1er juin dernier, avec un programme de vols qui s’est renforcé depuis le 28 août de cette année. La France, où réside la plus importante communauté d’algériens expatriés bénéficie ainsi d’un total de 48 vols hebdomadaires, contre moins d’une dizaine auparavant. Sur ce nombre, 24 liaisons sont assurées par Air Algérie, tandis qu’ASL Airlines, Air France et Transavia se partagent 24 autres vols chaque semaine.

Les frontières maritimes algériennes demeurent, quant à elles, toujours fermées à l’heure actuelle. Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane n’a en effet annoncé aucune date pour leur réouverture, malgré de nombreux appels dans ce sens. La compagnie maritime nationale, Algérie Ferries demeure ainsi dans le flou en attendant une décision de la part des autorités officielles. Ladite compagnie est d’ailleurs touchée de plein fouet par la crise financière induite par l’arrêt de ses activités depuis plus d’une année. En 2020, elle avait déjà subi des pertes de quelques 10 milliards de dinars, selon des chiffres avancés par l’ancien ministre des transports Lazhar Hani.

Traversées maritimes en Algérie : vers une reprise en décembre ?

Toutefois, les traversées maritimes en Algérie pourraient reprendre d’ici le mois de décembre prochain. C’est en tout cas ce qu’affirme le média arabophone spécialisé Djalia Dz, citant des sources au sein du ministère des transports. Selon ledit média, la reprise des activités d’Algérie Ferries reste intimement liée à la réussite de la récente campagne de vaccination lancée par le gouvernement. Cette dernière, baptisée Big Day est la plus importante de son genre lancée depuis le coup d’envoi officiel de la vaccination anti-coronavirus en Algérie en janvier dernier.

Les autorités algériennes tablent ainsi sur la vaccination du plus grand nombre de citoyens. L’objectif de vacciner au moins 20% de la population algérienne a notamment été évoqué par plusieurs spécialistes. Le Pr Riyad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie en Algérie estime notamment qu’un tel taux pourrait être atteint d’ici le mois de décembre prochain, et permettrait ainsi une reprise progressive des traversées maritimes. Il est d’ailleurs à noter que cette reprise devrait permettre d’atténuer grandement la pression actuelle sur les vols, et entraînera par conséquent une baisse significative des prix des billets d’avion. « Un avion transporte entre 250 et 300 passagers alors qu’un navire peut transporter 1 300 passagers. Donc, on peut programmer des dessertes maritimes au départ de Barcelone ou de Marseille, avec des tests qui seront réalisés durant la traversée. Une seule desserte maritime équivaut à 5 vols », avait notamment souligné le député Mohamed Hani il y a quelques semaines.

Lire également : Ouverture des frontières algéro-tunisiennes : ce que propose Benzaïm

Advertisement