Voyages et immigration – L’espoir d’une reprise prochaine des vols de rapatriement d’Air Algérie se trouve de nouveau ravivé chez les algériens de l’étranger, avec l’annonce par la France de son plan de déconfinement.

Advertisement

Le président français, Emmanuel Macron a en effet accordé une interview à plusieurs médias de la presse française hier jeudi, dans laquelle il a détaillé le plan de déconfinement que compte appliquer la France à partir du 3 mai prochain. Ainsi, le gouvernement français va appliquer ce plan en cinq étapes, entre le 3 Mai et le 30 juin de cette année. La première étape, comme l’a indiqué le président français, sera la réouverture des collèges et des lycées, la suppression de l’attestation de déplacement pendant la journée et de l’obligation de rester dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi.

La deuxième étape de ce plan, qui débutera le 19 Mai, consistera notamment en un allègement du couvre feu en France, qui sera repoussé à 21h00, ainsi qu’en la réouverture des commerces, des stades et la reprise des activités sportives. Ensuite, la France commencera a accueillir les touristes étrangers à partir du 9 juin prochain, sous réserve que ceux-ci disposent d’un Pass Sanitaire. La dernière étape de ce plan de déconfinement entrera en vigueur le 30 juin, avec notamment la suppression du couvre feu, a détaillé Emmanuel Macron.

Reprise des vols d’Air Algérie : l’espoir à nouveau ravivé

Avec ces annonces, les ressortissants algériens se trouvant à l’étranger voient renaître l’espoir d’une reprise prochaine des vols de rapatriement d’Air Algérie. Ceux-ci sont, pour rappel, suspendus depuis le 1er mars dernier, et le gouvernement n’a pour le moment annoncé aucune date pour leur reprise.

Selon plusieurs spécialiste, une reprise des vols va dépendre en grande partie de l’évolution de la situation sanitaire en Europe, et notamment en France qui compte la plus grande communauté algérienne à l’étranger. Une réussite du plan de déconfinement annoncé par Emmanuel Macron devrait, dans ce sens, pousser les autorités algériennes à autoriser une reprise des vols de la compagnie aérienne nationale.

Les frontières algériennes restent fermées

Par ailleurs, rappelons que la fermeture des frontières algériennes, décidée en mars 2020, est toujours en vigueur plus d’une année après. Le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune avait d’ailleurs ordonné, mardi dernier, de maintenir cette mesure jusqu’à nouvel ordre. Malgré les nombreux appels de la diaspora algérienne, le président algérien a ainsi décidé de maintenir les restrictions actuelles sur les voyages, notamment à cause de la recrudescence des cas de contamination au coronavirus depuis quelques jours dans le pays.

Le président de l’Institut Pasteur d’Algérie, le Dr Faouzi Derrar estime d’ailleurs que la fermeture des frontières a probablement évité au pays une situation sanitaire beaucoup plus compliquée avec l’apparition des nouveaux variants de la maladie. « Heureusement pour nous, les frontières ont été maintenues fermées quand les variants du covid-19 sont apparus. Quand l’Institut Pasteur d’Algérie a détecté les premiers variants, nous étions dans un état de fermeture qui a, à mon avis empêché que le variant se diffuse plus rapidement qu’il ne l’est maintenant », a-t-il déclaré, mercredi 28 avril, dans un entretien à la chaîne 3 de la Radio nationale.

Lire également : Réouverture des frontières et reprise des vols : un autre point qui va pénaliser les algériens

Advertisement