Voyages et immigration – Un syndicat de la compagnie nationale, Air Algérie est de nouveau monté au créneau suite à la reprise des vols de cette dernière. Il s’agit du syndicat nationale des techniciens de la maintenance des avions (SNTMA).

Air Algérie a en effet repris partiellement ses vols depuis le 1er juin dernier, et ce après plus d’une année de fermeture des frontières qui l’a plongée dans une crise financière sans précédent. La compagnie nationale a ainsi programmé des liaison au départ et à destination des aéroports de Paris, Marseille, Barcelone, Tunis, Istanbul et Francfort. Elle a d’ailleurs récemment annoncé l’ouverture de la réservation des billets pour cette dernière destination. En outre, la même compagnie compte également ouvrir une autre desserte au départ et à destination de la capitale italienne Rome.

Toutefois, les vols de la compagnie nationale au départ de l’étranger sont tous complets à l’heure actuelle. Les agences d’Air Algérie avaient été prises d’assaut dès les premières heures d’ouverture des réservations, et les quelques 6400 places mises en vente pour ce mois de juin ont été vendues en quelques jours. Si les algériens de Turquie et de Tunisie peuvent toujours compter sur les compagnies de ces pays pour rentrer en Algérie, ce n’est pas le cas des citoyens résidant en France notamment. Ceux-ci devront en effet attendre une décision concernant la poursuite des voyages pour le mois de juillet prochain, qui ne dépend pas d’Air Algérie mais des hautes autorités du pays, qui restent les seules habilitées à se prononcer à ce sujet.

Reprise des vols : la colère d’un syndicat d’Air Algérie

Par ailleurs, le syndicat national des techniciens de maintenance des avions (SNTMA) est de nouveau monté au créneau suite à la reprise des activités internationales d’Air Algérie. Ledit syndicat a en effet réclamé, dans un communiqué rendu public hier dimanche, le rétablissement des « acquis et avantages » que le personnel de maintenance de la compagnie nationale a perdus avec la crise sanitaire de Covid-19.

« Il faut rappeler que depuis le début de la pandémie, notre corporation a vu plusieurs avantages et acquis disparaître, nous souhaitons avec cette reprise progressive, que ces derniers soient rétablis », lit-on dans ledit communiqué. « Nous appelons tout le personnel à rester professionnel pour soutenir notre chère compagnie afin de pouvoir sortir de cette crise encore plus forte et plus sûre », poursuit le SNTMA, qui a en outre appelé à « prendre toutes les précautions vis-à-vis du covid-19 qui continue de se propager parmi les travailleurs ».

Lire également : Réouverture des frontières : les pilotes d’Air Algérie montent au créneau