Voyages et immigration – Les voyageurs algériens depuis la France ont subi un traitement pour le moins honteux lors de la première traversée d’Algérie Ferries entre les deux pays.

Advertisement

Les traversées maritimes avec l’Algérie ont repris depuis quelques jours, et ce après plus d’une année de fermeture des frontières. Cette décision, annoncée par le ministère des transports est entrée en vigueur depuis le 21 octobre dernier avec l’organisation d’une première traversée entre l’Algérie et l’Espagne.

Pour ce pays de la péninsule ibérique, les traversées sont assurées par le navire El Djazaïr II, d’une capacité de 1200 passagers. La compagnie maritime espagnole Balearea a également annoncé la reprise prochaine de ses traversées. Cette dernière devrait desservir le port de Mostaganem au départ de Valence à partir du 20 novembre prochain.

Les traversées avec la France ont, quant à elles, repris depuis le 1er novembre dernier. En plus d’Algérie Ferries, la compagnie française Corsica Linea a également obtenu le droit d’effectuer des voyages entre les deux pays en vertu du principe de réciprocité. Celle-ci entamera sa première traversée dans le sens Marseille-Alger le 9 novembre prochain.

Algérie Ferries : le traitement honteux des voyageurs depuis la France

De son côté, Algérie Ferries a largement été critiquée à cause du traitement, pour le moins honteux qu’ont subi les voyageurs lors de sa première traversée au départ de la France. Le navire qui devait assurer ce voyage, à savoir le Badji Mokhtar III a quitté le port avec plusieurs heures de retard, suscitant ainsi une vive colère parmi les clients d’Algérie Ferries.

Le député de l’immigration Abdelouahab Yagoubi, qui a voyagé à bord du navire de la compagnie nationale, a notamment dénoncé « une gestion catastrophique » au niveau du port de Marseille. Le même élu a notamment pointé du doigt l’accueil des voyageurs et le manque de moyens mis en place pour faciliter leur traversée.

« Une gestion catastrophique au niveau du port de Marseille pour la première traversée entre la France et l’Algérie : un seul guichet pour le contrôle des bagages, mauvais accueil des voyageurs, absence totale de prise en charge pour les personnes âgées et une grande humiliation pour les algériens », a-t-il notamment écrit sur sa page Facebook officielle.

Le même député a indiqué avoir signalé tous ces problèmes à l’Entreprise nationale du transport maritime de voyageurs (ENTMV), à la société Mondial Protection chargé notamment de la sécurité dans le port de la cité phocéenne, ainsi qu’à la police aux frontières françaises. « Nous assurerons le suivi de ce dossier auprès des autorités dans le cadre de l’accomplissement de notre devoir envers notre diaspora. Nous fournirons tous les détails sur cette mauvaise gestion aux autorités compétentes », a-t-il assuré.

Lire également : Algérie – France : Tebboune tacle de nouveau Emmanuel Macron

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici