Voyages et immigration – La compagnie maritime nationale, Algérie Ferries a suscité un véritable scandale ce lundi, alors qu’elle est en pleine préparation pour la reprise de ses activités internationales.

Advertisement

Le gouvernement algérien a autorisé la réouverture des frontières maritimes du pays après presque deux ans de fermeture. Cette décision, que la diaspora algérienne attendait depuis plusieurs mois, a été annoncée au cours de la semaine dernière par le ministère des transports.

« Conformément à la décision du Président de la République et dans le cadre des efforts du Gouvernement visant à faciliter la circulation des citoyens vers diverses destinations internationales, le ministère des Transports annonce la reprise de l’activité de la compagnie nationale de transport maritime des voyageurs. », avait annoncé ledit ministère dans un communiqué rendu public mardi dernier.

Algérie Ferries effectuera ainsi deux traversées par semaine avec l’Espagne (à partir du 21 octobre) et la France (à partir du 1er Novembre). Pour le moment, aucune autre compagnie étrangère n’a obtenu l’autorisation du gouvernement algérien pour assurer des traversées maritimes à destination du territoire national.

Algérie Ferries : nouveau scandale au sujet des traversées maritimes

De son côté, la compagnie maritime nationale a commencé la commercialisation de ses billets ce lundi. En France, elle a rouvert ses agences de Marseille, Lyon, Paris et Lille, tel qu’elle l’avait annoncé avant-hier samedi sur sa page Facebook officielle.

Mais Algérie Ferries suscite déjà un véritable scandale parmi les membres de la diaspora algérienne, au premier jour du lancement de la vente de ses billets. Que ce soit à l’étranger ou en Algérie, les agences de ladite compagnie ont été prises d’assaut dès les premières heures du matin.

Outre les longues files d’attente enregistrées dès les premières heures du matin, plusieurs problèmes techniques ont été signalés au niveau des agences d’Algérie Ferries. C’est notamment le cas de l’agence de Lyon. « Malheureusement le système de réservations au niveau de cette agence ne fonctionnait pas et il était donc impossible de réserver. C’est également le cas pour l’ensemble des agences », a notamment dénoncé le député Tawfik Khedim, représentant de la communauté nationale dans le Sud de la France.

« Les files devant l’agence de Lyon se sont formées depuis 03 heures du matin », a-t-il également écrit. Le même élu ajoute en outre avoir pris attache avec la direction d’Algérie Ferries et les autorités consulaires à ce sujet. Pour le moment, aucune solution ne semble avoir été apportée au problème.

Lire également : Traversées vers l’Algérie : Corsica Linea s’exprime

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici