Voyages et immigration – La France a annoncé de nouvelles règles concernant la vaccination des personnes se trouvant sur son territoire, dont les voyageurs algériens.

Advertisement

L’apparition du variant Omicron de la Covid-19, qui touche plusieurs régions du monde, a poussé de nombreux pays à adopter de nouvelles mesures pour tenter d’enrayer l’épidémie. La France, qui est la première destination étrangère des algériens, a notamment décidé de renforcer les contrôles à ses frontières depuis le 4 décembre 2021.

En effet, les voyageurs en provenance de pays externes à l’Union Européenne, dont l’Algérie, doivent désormais présenter un test PCR ou antigénique négatif réalisé moins de 48 heures avant la date de leur voyage en France. Cette mesure concerne toutes les personnes voyageant à destination de l’Hexagone, et ce quelle que soit leur nationalité ou leur statut vaccinal.

L’Algérie a, de son côté, imposé la présentation d’un Pass Vaccinal depuis le 6 décembre dernier. Cette mesure, qui ne concerne actuellement que les voyageurs par voie maritime vient s’ajouter à l’obligation d’effectuer un test de dépistage au départ et à l’arrivée, qui est en vigueur depuis la fin du mois de juillet 2021.

Voyageurs algériens en France : nouvelles règles de vaccination

Dans ce contexte, la France a également annoncé de nouvelles règles de vaccination pour l’ensemble des personnes qui se trouvent sur son territoire, dont les voyageurs algériens. Il faut rappeler que dans ce pays, l’usage du Pass Sanitaire est en vigueur depuis l’été dernier pour pouvoir accéder à certains lieux. Ce document, qui se décline soit sous forme numérique ou papier, peut être soit une preuve de vaccination complète, soit un test négatif, ou encore un test positif datant de plus de 14 jours et de moins de 6 mois.

Les autorités françaises ont toutefois décidé de modifier les règles permettant aux personnes qui se trouvent dans ce pays d’être considérées comme complètement vaccinées. Auparavant, il fallait attendre un délai d’une semaine à un mois après la réception de la deuxième dose du vaccin pour obtenir un code QR valant Pass Vaccinal. Ces délais vont toutefois changer dès le mois de février prochain.

Désormais, les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin doivent faire une troisième dose de rappel au maximum quatre mois après la réception de la deuxième dose, sans quoi leur Pass Vaccinal ne sera plus valide. « Nous avons décidé de faire évoluer ces règles, mais en laissant à chacun le temps de faire son rappel : à partir du 15 février, il faudra l’effectuer quatre mois – et non plus sept – après sa deuxième dose pour avoir un schéma vaccinal complet. Et je précise que, dans ce parcours, une infection équivaudra toujours à une injection. Cela veut dire qu’une personne qui a ses deux doses, n’a pas encore fait son rappel mais a été récemment contaminée par le virus répond aux conditions posées. », a précisé le ministre français de la santé, Olivier Véran dans une déclaration rapportée ce 2 janvier par le Journal du dimanche.

Toutefois, les personnes qui ont reçu leur deuxième dose depuis plus de quatre mois peuvent toujours garder leur Pass Vaccinal si elles font une dose de rappel entre le 15 janvier et le 15 février prochains. Les délais pour une dose de rappel au cours de cette période sont fixés à un maximum de sept mois après la deuxième dose, a indiqué le même responsable.

Lire également : Vols avec l’Algérie : importantes perturbations sur le programme

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici