Immigration – La France pourrait bientôt délivrer des visas en 48 heures pour les algériens . C’est en tout cas ce qu’a proposé le député M’jid El Guerrab, représentant de la communauté française à l’étranger.

Advertisement

Dans une interview qu’il a accordée hier 1er février au Petit Journal, M’jid El Guerrab a ainsi proposé l’assouplissement des procédure de visas pour la France aux ressortissants des pays africains, dont les algériens. « Je suis régulièrement sollicité par des personnes désirant se rendre en France qui rencontrent des difficultés dans la procédure de délivrance de visas. », a déclaré le député français, qui explique que ces difficultés sont « la conséquence d’une importante demande, liée aux relations historiques entre la France et le continent africain ». « Le cas africain est, par son ampleur, crucial quand il s’agit d’évoquer la politique française des visas. », a-t-il souligné.

À la question de savoir quels étaient les principaux problèmes rencontrés par les demandeurs de visas, M’jid El Guerrab a indiqué que « ce sont généralement les mêmes problèmes qui nous sont signalés : des délais trop longs, des tarifs élevés et surtout un taux de refus bien trop haut. ». « Si le taux moyen de refus de visas est de 16,3 % au niveau mondial, il atteint 45 % pour les demandeurs en Algérie », a-t-il expliqué.

Visas France pour les algériens : vers la délivrance en 48 heures ?

M’jid El Guerrab a par ailleurs proposé une série de mesures pour remédier aux difficultés rencontrées par les demandeurs de visas dans les pays africains, et notamment en Algérie. Ainsi, le député a proposé, entre autre, l’instauration d’une procédure accélérée, qui permettra de délivrer les visas en 48 heures. « Afin de remédier aux difficultés , nous proposons aussi qu’il soit possible d’obtenir un visa en 48h pour certains pays africains », a-t-il dit. Le député a souligné que cette procédure était déjà en vigueur en Chine. « Et pourquoi pas demain au Maroc ? En Algérie ? En Tunisie ? », s’est-il interrogé.

« Nous œuvrons également pour plus de fluidité administrative pour les multi-demandeurs. Une personne qui a déjà respecté plusieurs fois ses visas précédents ne doit plus être traitée comme un primo- demandeur. », a également proposé M’jid El Guerrab.

Par ailleurs, le député s’est également exprimé sur la récente décision du Conseil d’État français, qui a levé le gel de l’octroi des visas de regroupement familial pour les étrangers, dont les algériens. « Nous nous réjouissons de cette mesure qui met fin à une situation inique et qui intervient après la saisie du ministère de l’Intérieur sur le sujet par ma collègue Sira Sylla et moi même. En effet, voilà deux mois, nous avions écrit à Monsieur Darmanin pour lui demander de lever cette restriction inutile. », a-t-il dit.

Lire également : France : les algériens parmi les premiers bénéficiaires des titres de séjour

Advertisement