Voyages et immigration – La France pourrait lever les restrictions imposées aux algériens en matière de visas. Les deux pays ont en effet décidé de reprendre le dialogue sur cette question, suite à la visite du chef de la diplomatie française, Jean-Yves le Drian en Algérie la semaine dernière.

Advertisement

La France avait annoncé au mois de septembre dernier une réduction de 50% du nombre de visas accordés aux algériens. Cette décision, annoncée par le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal avait été prise pour forcer l’Algérie à davantage de coopération dans le renvoi de ses ressortissants faisant l’objet de décisions d’expulsion du territoire français.

Selon des chiffres révélés par Gabriel Attal, l’Algérie aurait ainsi délivré seulement une vingtaine de laissez-passer consulaires pour plus d’un millier de ses ressortissants faisant l’objet de mesures d’éloignement du territoire français.

Le ministre de l’Intérieur de ce pays européen, Gérald Darmanin a d’ailleurs conditionné la levée de la nouvelle mesure sur les visas à la délivrance de davantage de laissez-passer consulaires de la part des représentations diplomatiques algériennes en France. « Tant que vous ne reprendrez pas vos ressortissants, nous n’accepterons pas vos ressortissants », avait-il annoncé.

Vers la levée des restrictions sur les visas en France pour les algériens

La France pourrait toutefois bientôt lever les restrictions sur les visas imposées aux algériens. Les gouvernements des deux pays ont en effet décidé de reprendre le dialogue sur cette question après la visite du ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves le Drian en Algérie mercredi dernier.

« Paris et Alger ont convenu de reprendre le dialogue opérationnel sur les questions de l’octroi des visas, de la reconduction des migrants illégaux et de la lutte antiterroriste. », indique le journal français l’Opinion, qui rapporte les détails de la dernière visite de M. Le Drian en Algérie. Le même média indique d’ailleurs que le chef de la diplomatie française a effectué cette visite pour « dissiper les malentendus » dans un contexte de tensions entre l’Algérie et la France.

Rappelons que de son côté, l’association algérienne de défense du consommateur (APOCE) a émis un communiqué dans lequel elle déconseillait aux algériens de faire des demandes de visas pour la France à l’heure actuelle. « Selon les données qui sont en notre possession (…) le taux d’acceptation ne dépasse pas les 5% dans le meilleur des cas », avait affirmé ladite association.

Lire également : Traversées maritimes : nouvelles promotions chez Algérie Ferries

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici