Voyages et immigration – La présidence française s’est exprimée au sujet de la question de l’immigration et de la délivrance des visas pour les algériens, et ce à l’issue d’une réunion qui s’est déroulée hier mercredi sous la présidence d’Emmanuel Macron.

Advertisement

La question de la délivrance des visas pour la France en Algérie revient au cœur du débat. L’immigration est en effet l’un des principaux sujets dans la relation entre les deux pays depuis plusieurs années, et notamment depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence française en 2017. Dans ce sens, les autorités françaises ont déjà durci leur politique de visas pour les algériens ces dernières années. De l’aveu même du ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, la politique migratoire de la France est devenue « plus rigoureuse ».

par ailleurs, le député français M’jid El Guerrab a accusé il y a quelques mois les autorités françaises de vouloir « fermer la porte » aux ressortissants de plusieurs pays, dont l’Algérie. Dans un rapport qu’il a présenté à l’Assemblée nationale française, le même député a ainsi mis en avant le taux élevé de refus de visas en Algérie. Il a ainsi indiqué que les réponses négatives des représentations diplomatiques françaises dans ce pays atteignaient les 45%, alors qu’elles tournent autour des 16% pour le reste des pays du monde. « Les problèmes signalés sont généralement les mêmes : des délais trop longs, des tarifs élevés et surtout un taux de refus bien trop haut », avait-il déclaré.

Visas pour les algériens : la présidence française s’exprime

De son côté, la présidence française s’est également exprimée au sujet de l’immigration et de la délivrance des visas pour les algériens. L’Élysée a ainsi indiqué, dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion présidée hier mercredi par Emmanuel Macron, qu’il envisageait des « mesures drastiques » pour pousser l’Algérie à participer plus activement à la lutte contre l’immigration clandestine. « Avec l’Algérie, avec qui les discussions sont plus difficiles, nous envisageons des mesures plus drastiques et nos demandes seront portées à leur connaissance très rapidement », a indiqué la présidence française.

La même source n’a pour le moment pas indiqué quelles seront les mesures que la France compte prendre dans ce sens. Toutefois, selon la radio Europe 1, il s’agirait de nouvelles restrictions sur la délivrance des visas en Algérie. On ignore également à l’heure actuelle quelles seront les catégories de personnes touchées par ces mesures. Si les autorités françaises ont pointé du doigt à plusieurs reprises le manque de coopération de l’Algérie dans la lutte contre l’immigration clandestine, c’est la première fois qu’elles parlent directement de prendre des mesures sur ce volet. Elles entendent ainsi pousser les autorités algériennes à faciliter davantage le renvoi de leurs ressortissants installés illégalement sur le sol français. De leur côté, les autorités algériennes ne refusent pas ouvertement l’expulsion de ces personnes, mais posent à leurs homologues françaises la condition de prouver qu’il s’agit bien de citoyens algériens. Ceci est évidemment difficile, voire impossible dans la plupart des cas car les migrants clandestins déclarent souvent qu’ils viennent de pays en guerre pour éviter d’être expulsés de France.

Lire également : Visas Schengen pour les algériens : le consulat de France s’exprime

Advertisement