Actualité politique – Le député français Éric Ciotti a appelé, hier 10 avril, à la suspension de l’octroi des visas pour la France aux ressortissants algériens. L’Élu du parti Les Républicains (LR) a réagi ainsi aux récentes déclarations du ministre algérien du travail et de la sécurité sociale, Hachemi Djaâboub, qui avait qualifié la France d’« ennemi éternel » de l’Algérie.

Advertisement

Une nouvelle polémique est en train d’enfler entre l’Algérie et la France. Jeudi 8 avril, le ministre algérien du travail et de la sécurité sociale, Hachemi Djaâboub avait en effet tenu des propos pour le moins inattendus à l’égard de la France, en qualifiant ce pays d’« ennemi éternel » de l’Algérie. « Pour ce qui est du déficit de la CNR (Caisse nationale des retraites, ndlr), je voudrais dire que toutes les caisses de retraites dans le monde souffrent. Je peux donner quelques chiffres qu’on peut vérifier sur internet, notre ennemi traditionnel et éternel, la France, a un déficit de 44.4 milliards d’euros dans sa caisse des retraites », avait-il déclaré lors d’une séance de questions orales au Conseil de la nation, chambre haute du parlement algérien.

Ces propos du ministre algérien sont intervenus dans un contexte particulier, alors que les relations entre l’Algérie et la France sont marquées depuis plusieurs mois par des tensions liées au dossier mémoriel entre les deux pays. De plus, la visite du premier ministre français Jean Castex, prévue pour cette semaine en Algérie a été reportée. Ce report, annoncé quelques heures après l’intervention du ministre du travail au sénat, a d’ailleurs été analysée par plusieurs observateurs comme le signe d’un nouveau coup de froid dans les relations algéro-françaises.

Visas pour les algériens : un député français appelle à la suspension

Du côté français, les réactions ne se sont pas faites attendre suite à la déclaration de M. Djaâboub. Le député français Éric Ciotti du parti Les Républicains (droite) a d’ailleurs appelé, hier 10 avril, à la suspension de l’octroi des visas pour la France aux ressortissants algériens. « J’appelle Jean-Yves le Drian (ministre français des affaires étrangères, ndlr) à immédiatement rappeler notre ambassadeur en Algérie », a-t-il dit dans un message sur le réseau social Twitter. « Si la France est «l’ennemi traditionnel» de l’Algérie, coupons l’ensemble de nos aides économiques et cessons de délivrer le moindre visa  », a poursuivi le député français, qui estime qu’« on ne peut pas insulter la France impunément ».

De son côté, le secrétaire d’État français aux affaires européennes, Clément Baume a réfuté ce dimanche tout lien entre le report de la visite de Jean Castex et les déclarations du ministre algérien du travail. « Le fait qu’il n’y ait pas pu y avoir cette rencontre de haut niveau entre les deux gouvernements n’est pas liée à une tension entre la France et l’Algérie, mais à la situation sanitaire qui ne permettait pas au gouvernement français d’aller en grand nombre en Algérie », a-t-il déclaré, reconnaissant toutefois qu’il « y a parfois des paroles excessives dans les relations franco-algériennes ». « Il faut apaiser tout cela », a plaidé M. Baume.

Lire également : France : Éric Zemmour s’attaque de nouveau aux algériens

Advertisement