Voyages et immigration – Une nouvelle compagnie étrangère a dévoilé son programme de vols vers l’Algérie. Il s’agit de la compagnie aérienne qatarie Qatar Airways, qui a reçu l’aval des autorités algériennes pour la reprise de ses activités.

Advertisement

Le ministère des transports avait annoncé, dans un communiqué rendu public mercredi 10 novembre, l’ajout d’un nouveau pays au programme de vols à destination de l’Algérie. Il s’agit du Qatar, pays du golfe avec lequel les autorités algériennes ont décidé de rouvrir leurs frontières après plus d’une année de fermeture.

Avec cette décision, le nombre de pays concernés par la réouverture des frontières algériennes passe donc à 11. Il s’agit, notons-le de la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Russie, le Royaume-Uni, le Canada, la Tunisie, la Turquie, les Émirats Arabes Unis et le Qatar.

Le nombre total de vols, qui était de 98 par semaine jusqu’ici, va également passer à 102 dessertes hebdomadaires. Air Algérie et Qatar Airways sont en effet autorisées à assurer deux vols par semaine chacune entre les deux pays.

Une nouvelle compagnie dévoile son programme de vols vers l’Algérie

Une nouvelle compagnie étrangère, à savoir Qatar Airways vient d’ailleurs de dévoiler le programme de ses vols à destination de l’Algérie. La compagnie aérienne qatarie a ainsi annoncé, hier vendredi qu’elle allait assurer deux vols hebdomadaires sur la ligne Doha-Alger. Lesdits vols auront lieu chaque dimanche et chaque vendredi, a-t-elle précisé.

Sur la ligne Alger-Doha, la même compagnie aérienne assurera également trois vols de rapatriement par semaine qui auront lieu chaque lundi, mercredi et samedi, en plus de deux vols commerciaux. La même compagnie aérienne a également indiqué que ses vols commerciaux étaient ouverts à toutes les catégories de personnes autorisées à voyager entre les deux pays, contrairement aux vols de rapatriement qui ne concernent que certaines catégories restreintes de voyageurs.

Rappelons également que pour entrer en Algérie, tous les passagers doivent fournir le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur voyage. Les personnes concernées doivent également se soumettre à un test antigénique à leurs frais, et ce dès leur arrivée en Algérie. Ces conditions concernent l’ensemble des voyageurs, sans prise en compte de leur statut vaccinal.

Lire également : Polémique sur les traversées d’Algérie Ferries : le gouvernement prend des mesures

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici