Trafic aérien – La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a modifié son programme de vols de rapatriement depuis Paris. Depuis avant-hier 16 février, la compagnie étatique opère en effet la totalité de ces trois vols quotidiens au départ de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle.

Air Algérie continue en effet d’opérer des vols de rapatriement au départ de Paris. Le programme de la compagnie nationale, qui devrait durer jusqu’à la fin de ce mois, a connu de légères modifications qui sont entrées en vigueur le 16 février dernier. Dans ce sens, ladite compagnie a transféré ses trois vols quotidiens à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Avant cette modification, Air Algérie opérait, pour rappel, deux vols depuis l’aéroport d’Orly et un seul depuis l’aéroport de Charles de Gaulle.

Selon le nouveau programme d’Air Algérie, les trois vols quotidiens de rapatriement décolleront respectivement à 12h30, 14h40 et 16h20. L’embarquement des passagers se fait au niveau du terminal 2E de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Notons également que ces vols de rapatriement concernent aussi bien les algériens bloqués en France que ceux bloqués dans d’autres pays.

Vols de rapatriement depuis Paris : qui peut voyager avec Air Algérie ?

Par ailleurs, rappelons que les vols d’Air Algérie au départ de Paris sont uniquement réservés au rapatriement des algériens bloqués à l’étranger. Dans ce sens, les passagers doivent s’inscrire auprès du consulat ou de l’ambassade d’Algérie dans leur pays de résidence. Les concernés peuvent vérifier leur inscription sur le site mis en place par Air Algérie à cet effet, en saisissant leur numéro de passeport.

Depuis la fermeture des frontières françaises aux pays extérieurs à l’Union Européenne, les algériens doivent également se soumettre au régime des motifs impérieux mis en place par les autorités françaises. Les candidats au rapatriement bloqués en France doivent ainsi remplir une déclaration de sortie du territoire français en spécifiant le motif de leur voyage. Concernant les algériens bloqués dans d’autres pays, ils doivent remplir une déclaration d’entrée sur le territoire de l’Hexagone uniquement s’ils sont bloqués dans un pays extérieur à l’Union Européenne. Dans les deux cas, les voyageurs doivent accompagner ces déclarations des pièces justifiant les raisons de leur voyage.

Par ailleurs, rappelons également que tous les candidats au rapatriement doivent se présenter à l’embarquement avec un test PCR réalisé au maximum 72 heures avant le départ. Les personnes concernées peuvent effectuer ce test le jour du départ au niveau du terminale 2E à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Lire également : Vols de rapatriement d’Air Algérie : la compagnie modifie son programme