Algérie– La date de reprise des vols de rapatriement vers l’Algérie est enfin connue. Ce qui permettrait à des milliers de ressortissants algériens bloqués depuis des mois dans d’autres pays, de rejoindre le territoire algérien. C’est ce qu’indique le média arabophone Echourouk.

Advertisement

Selon la même source, des vols de rapatriement vers l’Algérie, auront lieu à partir de la semaine prochaine. Ces liaisons spéciales seront au départ de plusieurs pays, en l’occurrence, la France, l’Espagne, les Emirats Arabes Unis, le Canada, ainsi que l’Egypte. Ces vols spéciaux seront en aller retour. Ce qui veut dire qu’il y aura également des vols au départ des aéroports algériens vers lesdits pays.

Vols spéciaux vers l’Algérie : Quelles sont les conditions ?

Néanmoins, certaines conditions sont requises afin d’embarquer à bord de ces vols spéciaux. Ainsi, pour les personnes désirant se rendre en Algérie, il faudrait au préalable être en possession de dérogations spéciales accordées par le ministère de l’intérieur algérien. Pour ce qui est des algériens voulant se rendre dans les mêmes pays, ils sont tenus de contacter les ambassades des 05 pays sus-cités. Et ce dans le but d’obtenir des permissions d’entrée dans leur territoire.

Notons que, pour les vols de rapatriement vers l’Algérie, ces dérogations ne sont octroyées qu’à certaines catégories de voyageurs. Il s’agit notamment des ressortissants algériens qui doivent rentrer en Algérie pour des motifs impérieux, tels que le décès ou la maladie d’un proche, ou pour la reprise d’un poste de travail. De plus, tout parent qui voudrait rendre visite à ses enfants scolarisés en Algérie, peut obtenir cette autorisation.

Il y a lieu de rappeler que, les personnes concernées devraient demander à un proche résidant en Algérie de se rendre au ministère de l’intérieur, afin de demander la fameuse dérogation. Le demandeur doit joindre une lettre explicative, ainsi que des pièces justificatives afin d’appuyer le dossier.

Parmi ces documents on pourrait citer : Un certificat de décès, un dossier médical d’un membre de la famille tout en justifiant d’un lien de parenté. Mais aussi, une preuve de scolarité pour les enfants scolarisés, et également une copie du contrat de travail pour les salariés. Il est à souligner que, les délais de traitement des services du département gouvernemental algérien sont en fonction des diverses situations. C’est ce qu’avait bien expliqué le député de l’émigration Noureddine Belmeddah.

Dans un autre registre, rappelons que les pilotes d’Air Algérie sont montés au créneau pour demander la reprise des vols. Ceux-ci estiment que la crise sanitaire est partie pour durer, ce qui induirait une obligation de réouverture des frontières. Toutefois, ils exigent l’application d’un protocole sanitaire strict qui « garantirait un contrôle du risque d’importation du virus »

Lire également :

France : Air Algérie programme un nouveau vol de rapatriement

Advertisement

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici