Algérie– Noureddine Belmeddah, député de l’émigration pour l’Amérique et l’Europe (mis à part la France), s’est exprimé au sujet des voyages vers l’Algérie, en cette période exceptionnelle. L’élu a expliqué, par le biais d’une vidéo publiée sur sa page Facebook, une nouvelle procédure mise en place par les autorités algériennes, afin de permettre aux ressortissants établis à l’étranger de se rendre en Algérie.

En dépit de la fermeture des frontières algériennes, le député a souligné que des autorisations exceptionnelles sont accordées à certaines catégories de personnes. De ce fait, tout ressortissant algérien désirant effectuer un voyage vers Algérie, pour des motifs impérieux, tels que le décès ou la maladie d’un proche, ou pour la reprise d’un poste de travail. Mais aussi, toute personne qui voudrait rendre visite à ses enfants s’ils sont scolarisés en Algérie, peut désormais bénéficier d’une dérogation spéciale.

Noureddine Belmeddah a mentionné que les services du ministère de l’intérieur ont décidé d’agir, afin de permettre aux ressortissants algériens d’effectuer des voyages vers l’Algérie. Et ce malgré les incertitudes entourant la question de la réouverture des frontières aériennes et maritimes. Ces dernières faut-il le rappeler, sont fermées depuis le mois de mars dernier.

Quelle est la procédure à suivre pour se rendre en Algérie actuellement ?

Dès lors, les catégories concernées devraient demander à un proche résidant en Algérie de se rendre au ministère de l’intérieur, sis à l’adresse 18 rue docteur Saâdane, 16000 Alger-Centre. La personne se déplaçant au siège de ce département gouvernemental, doit au préalable avoir rédigé une demande d’autorisation d’entrée exceptionnelle en territoire algérien, dans laquelle il doit expliquer en détail le motif pour lequel son proche établi à l’étranger veut se rendre en Algérie.

De plus, il doit mentionner les coordonnées de la personne intéressée, ainsi que le consulat dont elle dépend. Il doit l’accompagner de tous les justificatifs nécessaires, et notamment, un certificat de décès, un dossier médical d’un membre de sa famille tout en justifiant d’un lien de parenté, une preuve de scolarité pour les enfants scolarisés, et également une copie du contrat de travail pour les salariés. Le député a précisé qu’une fois l’autorisation accordée, le consulat dont dépend le ressortissant algérien, prendra attache avec ce dernier afin de lui remettre l’attestation dérogatoire d’entrée en territoire algérien.

Une fois l’autorisation obtenue, le ressortissant algérien établi à l’étranger pourra acquérir un billet d’avion. Notons que, le même député a précisé que plusieurs compagnies desservent l’Algérie actuellement. Il s’agit notamment de la compagnie aérienne espagnole Vueling, ainsi que la compagnie allemande Lufthansa. Pour vérifier les disponibilités, il suffit de se rendre sur le site internet SkyScanner. Notons que, ce dernier est régulièrement mis à jour. Toutes les personnes intéressées pourraient voir en temps réel les vols programmés.

Pour rappel, Noureddine Belmeddah, avait récemment évoqué, la question de la réouverture des frontières algériennes. Il s’était dit optimiste quant à la prochaine reprise du trafic aérien et maritime à destination de l’Algérie. L’élu avait annoncé l’acquisition d’équipements modernes, qui permettraient de tester massivement les voyageurs venant de l’étranger.

Lire également :

Voyages : la France annonce une nouvelle mesure pour les algériens