Immigration – Algérie Visas et Voyages – À l’occasion du Ramadan 2022, les prix sur les vols entre la France et l’Algérie vont connaître une flambée qui ne manquera pas de rappeler les premières semaines de la réouverture des frontières algériennes en juin 2021. Et les prix de la compagnie Air France vont faire grincer des dents les Algériens qui comptaient passer le mois de carême au bled.

Advertisement

Visiblement, de nombreux ressortissants algériens vivant en France vont renoncer à passer le Ramadan en Algérie, en raison des vols qui affichent des prix exorbitants. Une compagnie comme Air France, propose des vols Paris-Alger à un prix prohibitif, frôlant carrément les 1.000 euros, l’aller simple.

En effet, la compagnie française met en vente des billets ParisAlger au prix de 998 euros. Cela pour des vols programmés pour la mi-mars jusqu’à la fin du mois. Comme si Air France n’était pas concernée par les différentes protestations dénonçant les prix des billets. Que ce soit des parlementaires ou des Algériens de la diaspora qui ont notamment initié des pétitions pour réclamer la baisse des prix des billets.

998 euros pour des vols entre la France et l’Algérie

Il est vrai que la compagnie aérienne française procède à une modeste baisse des prix à partir du 27 mars, avec des billets proposés à 679 euros l’aller simple entre Paris et Alger. Mais elle s’empressera de les augmenter de nouveau à l’approche de la fête de l’Aïd. En effet, à la fin du mois d’avril, les billets sont proposés au prix de 998 euros. Cela montre clairement que pour Air France, les fêtes religieuses sont aussi une aubaine pour se faire de l’argent.

Les Algériens de France continueront donc à subir le diktat des compagnies aériennes, devant notamment le silence de l’Etat. Devant également son inertie face au racket que la diaspora subit. Mais il faut préciser que la question des prix des billets ne relève pas uniquement des prérogatives des compagnies aériennes. Elle dépend également de l’offre qui est très loin de satisfaire une demande sans cesse grandissante.

Le Ramadan fait monter les prix des vols

Les 48 vols disponibles par semaine entre l’Algérie et la France sont loin d’être suffisants pour satisfaire la demande et faire baisser les prix. Surtout que jusqu’à présent, seuls trois aéroports sont desservis depuis l’étranger, en l’occurrence ceux d’Alger, Constantine et Oran. A titre de comparaison seulement, il y avait des dizaines de vols par jour avant la pandémie.

C’est cette réalité qui fait dire aux observateurs que les autorités algériennes feraient mieux de rouvrir totalement les frontières. Maintenant que la situation sanitaire a connu une nette amélioration, l’Algérie devrait aller vers une hausse du nombre de ses vols. Notamment de et vers la France. Cela devrait faire baisser les prix pour une longue période, et pas uniquement chez Air France.

Lire également : Augmentation des traversées maritimes : Bonne nouvelle chez Algérie Ferries

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici