Voyages et immigration – L’aéroport de Marseille, dans le Sud de la France a vécu une véritable pagaille hier samedi à cause de l’afflux de dizaines de voyageurs souhaitant prendre des vols vers l’Algérie.

Advertisement

Les vols vers l’Algérie se poursuivent pour ce mois de juillet au départ et à destination de plusieurs pays. Comme pour le mois de juin dernier, la compagnie nationale Air Algérie a programmé des liaisons avec les aéroports de Barcelone, Tunis, Istanbul, Francfort et Rome. Plusieurs compagnies étrangères ont également obtenu l’aval des autorités algériennes pour assurer des vols au départ et à destination du territoire national. Il s’agit notamment de Turkish Airlines, Alitalia, Lufthansa et Tunisair.

En France, qui compte la plus grande communauté d’algériens à l’étranger, les vols sont mis en vente progressivement. Les compagnies Air Algérie, Air France, Transavia, Vueling Airlines et ASL Airlines proposent ainsi des billets à la vente chaque semaine. Pour Air Algérie, elle assure trois vols hebdomadaires dont deux au départ de Paris et un seul au départ de Marseille. Les autres compagnies sus-citées assurent quant à elle un seul vol par semaine chacune.

Vols France Algérie : pagaille et tensions à l’aéroport de Marseille

Toutefois, l’offre des vols pour l’Algérie reste pour le moment très faible par rapport à la demande, notamment au départ de la France, ce qui provoque souvent des situations de pagaille au niveau des aéroports. Hier samedi, c’est l’aéroport de Marseille-Provence qui a vécu une situation similaire en raison d’une forte affluence de voyageurs algériens. Air Algérie et Vueling Airlines devaient assurer deux vols pendant la journée d’hier depuis cet aéroport vers ceux d’Oran et d’Alger respectivement.

Lire également : Vente des billets : Air Algérie apporte de nouvelles précisions (communiqué)

Toutefois, le vol de Vueling Airlines qui devait être le second de ce mois pour cette compagnie a été annulé pour des raison encore inconnues, a-t-on appris de sources concordantes. Face à cette situation, les passagers de la low-cost espagnole ont pris d’assaut le guichet d’Air Algérie dans l’espoir de trouver une place avec la compagnie nationale, ce qui a provoqué des tensions avec les personnes ayant déjà réservé leurs places avec cette dernière. « Allez devant les consulats, sérieux, car ce que vous avait fait à l’aéroport ne sert à rien à part une honte internationale pour vous », a notamment écrit un passager d’Air Algérie sur les réseaux sociaux, s’adressant aux clients de Vueling Airlines. Finalement, l’avion de la compagnie nationale qui devait desservir Oran a fini par décoller à 20h21 (heure française) alors qu’il était initialement prévu à 17h30.

Rappelons d’ailleurs que ce n’est pas la première fois que des incidents de ce type sont enregistrés dans les aéroports étrangers concernés par l’ouverture des frontières algériennes. La semaine dernière, les aéroports d’Orly et de Barcelone ont vécu des situations similaires, avec notamment des dizaines de passagers qui ont pris d’assaut les guichets d’Air Algérie pour dénoncer le manque de communication de la compagnie concernant la vente de ses billets.

Lire également : Vols France Algérie : une nouvelle compagnie autorisée

Advertisement