Immigration – Algérie Visas et Voyages – Les vols entre la France et l’Algérie risquent de subir la tourmente de la compagnie espagnole Volotea. La compagnie spécialisée dans les vols pas chers fait face ces derniers temps à un mouvement de grève de son personnel. De son personnel navigant (PNC) mais aussi de ses pilotes de ligne.

Advertisement

Il est vrai que la tourmente de Volotea ne concerne pas spécialement les vols entre la France et l’Algérie. Mais, le risque que le débrayage des hôtesses de l’air et des stewards se répercute sur les dessertes de Bordeaux et Marseille vers l’Algérie ne peut être une vue de l’esprit. Le risque est réel, particulièrement du côté de l’aéroport de Marseille-Provence où la compagnie espagnole opère huit vols. Soit cinq vers Oran et trois vers Constantine.

Risque de perturbations sur les vols entre la France et l’Algérie

En effet, Volotea a du annoncer des risques de perturbations sur ses vols au départ de la France. La compagnie tente de prendre ses dispositions, notamment envers les passagers directement affectés par le débrayage. Ces derniers “seront informés par email et par SMS en utilisant les coordonnées saisies pendant le processus de leur réservation”. “En cas d’annulation de votre vol, nous vous suggérons de ne pas aller à l’aéroport et de demander de changement ou remboursement via notre site web au lien -Gérer votre Réservation-“, précise encore Volotea.

Le personnel navigant commercial de Volotea dénonce la sourde oreille de la compagnie aux revendications des employés. Le Syndicat des pilotes de lignes de la compagnie en France a appelé à une grève pour le 23 et le 24 avril. Sur sa répercussion directe sur les vols vers l’Algérie, Volotea n’a pas communiqué. Il faut dire que la communication n’est pas le fort de cette compagnie, particulièrement en ce qui concerne ses dessertes vers l’Algérie.

Volotea va encore courroucer les habitués des dessertes France-Algérie

Il faut rappeler que Volotea a provoqué la colère des Algériens de France à plusieurs reprises. Et pour cause, sa tendance à commercialiser des vols que le gouvernement algérien n’a pas validés. Ce qui conduit à chaque fois la compagnie espagnole à les annuler. Et ce, au détriment des programmes de vacances concoctés par les voyageurs. Volotea commercialise en effet des vols vers les aéroports de Sétif et Tlemcen, notamment depuis celui de Lyon. Elle a fini par les annuler et provoquer la colère des Algériens de France qui avaient réservé des billets.

Lire aussi : Aéroports d’Algérie : Du nouveau pour les passagers

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici