Visas et immigration – Les vols entre la France et l’Algérie pourraient reprendre d’ici la mi-avril. Le gouvernement français prévoit en effet un retour progressif à la vie normale d’ici cette date, grâce notamment au déploiement des vaccins anti Covid-19.

L’Algérie maintient ses frontières fermées depuis le 17 mars 2020. Si les vols spéciaux au départ des aéroports algériens sont toujours maintenus, ceux à destination du territoire national sont en revanche suspendus tout au long du mois. Cette décision a en effet été prise à la fin du mois de février dernier, notamment à cause des nouvelles souches du Coronavirus qui se propagent dans le monde, et notamment en France.

Lire également : Air Algérie : y aura-t-il des vols de rapatriement en avril ?

À l’heure actuelle, des compagnies comme Air France, Transavia ou encore ASL Airlines sont les seules autorisées à effectuer des vols au départ de l’Algérie. Ces vols sont, rappelons-le, réservés à des catégories restreintes de personnes. Il s’agit notamment des ressortissants européens, des algériens résidant légalement en Europe ou encore des titulaires de visas de long séjour délivrés par les pays de l’espace Schengen. Les algériens titulaires de visas de court séjour sont également autorisés à voyager pour des motifs de santé notamment. Cette catégorie de personnes est toutefois soumise à une autorisation de sortie du territoire national délivrée par le ministère de l’Intérieur.

Vols France Algérie : vers une reprise à la mi-avril ?

Les vols entre la France et l’Algérie pourraient enfin reprendre d’ici la mi-avril. Le gouvernement français a annoncé s’attendre à un retour progressif à la vie normale à cette date, notamment grâce au déploiement des vaccins anti Covid-19. S’il est peu probable que l’Algérie ouvre ses frontières d’ici le milieu du mois prochain, elle pourrait néanmoins autoriser la reprise des vols de rapatriement si la situation sanitaire s’améliore en France. « Le retour à une vie plus normale est en vue, les lieux qui font notre vie sociale rouvriront, c’est un horizon au bout du tunnel que nous devons avoir en vue, grâce à la vaccination », a annoncé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement français avant-hier mercredi. La même source a indiqué s’attendre à de nouvelle mesures qui permettront de « rouvrir prudemment, mais sûrement le pays » d’ici les semaines à venir.

L’une des premières mesures que pourrait adopter la France pourrait ainsi être la levée de la fermeture de ses frontières aux pays tiers, une mesure qui se traduirait également par la levée du système des motifs impérieux en vigueur depuis le 31 janvier dernier.

Du côté d’Air Algérie, aucune date n’a été donnée quant à la reprise des vols de rapatriement, qui restent suspendus au moins jusqu’à la fin de ce mois. « C’est une décision qui relève des pouvoirs publics. Les autorités ont ordonné la fermeture de l’espace aérien au vu de la conjoncture sanitaire mondiale marquée par la propagation des variants du Covid-19 », a expliqué Amine Andaloussi, le porte-parole de la compagnie aérienne nationale.

Lire également : Ce qui va changer pour les algériens établis en France