Voyages et immigration – Le Pr Riyad Mahyaoui s’est de nouveau exprimé, ce mardi 29 juin au sujet de la poursuite des vols vers l’Algérie en juillet, ainsi que sur le cas des voyageurs vaccinés.

Advertisement

Alors que le mois de juin en cours touche à sa fin, les autorités n’ont encore fait aucune annonce officielle concernant la suite à donner à l’opération d’ouverture des frontières. Le gouvernement d’Abdelaziz Djerad, qui a remis sa démission au cours de la semaine passée, est toujours chargé de la gestion des affaires courantes. Toutefois, des décisions officielles concernant les vols pour le mois prochain ne devraient pas intervenir avant la formation d’un nouveau gouvernement, qui aura lieu d’ici la semaine prochaine au plus tôt.

De leur côté, Air France, Air Algérie et Transavia ont déjà annoncé des vols pour jeudi 1er juillet. Ceux-ci auront lieu respectivement dans le sens Paris-Alger et Paris-Oran. Toutefois, les places mises en vente par ces trois compagnies ont toutes été écoulées, ce qui a notamment valu à Air Algérie des accusations concernant la transparence dans ses opérations de réservation. « Malheureusement, ils ont commencé à vendre les billets d’avion vers l’Algérie depuis Istanbul, Tunis et Barcelone sans l’avoir annoncé », a notamment accusé l’ex-député de l’immigration Noureddine Belmeddah, qui affirme qu’« une connaissance à [lui] a pu acheter un billet de Barcelone pour la deuxième semaine du mois de juillet ».

Vols vers l’Algérie et voyageurs vaccinés : Mahyaoui précise

De son côté, le Pr Riyad Mahyaoui s’est de nouveau exprimé, ce mardi 29 juin au sujet de la possible poursuite des vols vers l’Algérie en juillet, ainsi que sur le cas des voyageurs algériens vaccinés. « Jusqu’à présent, je n’ai pas d’information à ce sujet. Cette question relève des hautes autorités du pays qui ont toutes les données nécessaires pour prendre une décision », a-t-il rappelé sur les ondes de la chaîne 3 de la radio nationale, en soulignant l’importance de prendre en compte la situation sanitaire actuelle en Algérie.

Concernant le cas des personnes vaccinées et le fait que les pays européens ne reconnaissent qu’un nombre limité de vaccins, le même spécialiste s’est voulu rassurant. « Je rassure les gens pour vous dire que les Algériens ne vont pas être empêchés de voyager. Il y a une solution à tout problème », a déclaré le Pr Mahyaoui, qui estime que ce n’est qu’une question de temps pour que les vaccins non reconnus, dont le Sputnik V russe, soient validés par les autorités sanitaires des pays étrangers, et notamment l’Agence européenne du médicament.

Lire également : Frontières et reprise des vols : un autre spécialiste s’exprime

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici