Visas et immigration – La France pourrait prochainement assouplir ses mesures sur les voyages pour les ressortissants d’un certain nombre de pays tiers, dont les algériens.

Les frontières de la France sont fermées depuis le 31 janvier dernier aux ressortissants des pays externes à l’Union Européenne, dont l’Algérie. Dans ce sens, les voyageurs en provenance ou à destination de ces pays doivent se conformer au régime des motifs impérieux mis en place par le gouvernement de Jean Castex. Les personnes concernées doivent ainsi fournir une attestation d’entrée ou de sortie du territoire français mentionnant la raison de leur voyages, et accompagner celle-ci des documents justifiant la raison évoquée.

Par ailleurs, le gouvernement français a également dévoilé, il y a quelques jours, son calendrier pour le déconfinement et la reprise progressive des voyages cet été. Dans ce sens, la France compte accueillir des touristes étrangers à partir du 9 juin prochain sans conditions de vaccination. Les voyageurs doivent toutefois bénéficier d’un Pass Sanitaire. Ce dispositif, qui est actuellement en cours d’essai, regroupera toutes les informations concernant le dépistage ainsi que la vaccination des voyageurs.

France : vers l’assouplissement des mesures sur les voyages pour les algériens

Dans ce contexte, la France pourrait également assouplir ses mesures de voyages pour les ressortissants des pays externes à l’Union Européenne, dont les algériens. Le secrétaire d’État français chargé du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne a en effet annoncé, ce samedi, que le gouvernement de son pays travaillait actuellement sur un système de classification des pays tiers selon leur situation sanitaires. Ce système permettra ainsi d’établir trois listes verte, orange et rouge pour faciliter les déplacement entre la France et les pays tiers, a précisé la même source.

« Il y a certains pays, on le voit, où les variants sont encore très actifs, […] et donc on va travailler sur des listes et des couleurs. Il y aura les pays verts, les pays orange, les pays rouges », a indiqué M. Lemoyne ce samedi sur Europe 1, en précisant que « Nous travaillons à ces listes au sein du gouvernement et aussi avec nos collègues européens ». Selon des sources proche du responsable français, citées par Le Parisien, ce système de classification devrait ainsi être prêt d’ici le début du mois de juin prochain.

Rappelons toutefois que les frontières entre l’Algérie et la France demeurent pour le moment fermées, et que seules certaines catégories de personnes peuvent voyager entre les deux pays à l’heure actuelle. Il s’agit notamment des ressortissants européens qui se trouvent en Algérie et des algériens résidant légalement dans un pays de l’espace Schengen. Les titulaires de visas de long séjour, ainsi que les candidats au regroupement familial en France sont également concernés.

Rappelons également que l’Algérie se trouve toujours sur la liste rouge de l’Union Européenne. Celle-ci regroupe les pays dans lesquels le risque sanitaire est considéré comme étant le plus élevé, et avec lesquels les voyages font l’objet des restrictions les plus strictes. Malgré sa situation sanitaire plutôt stable, l’Algérie se trouve sur cette liste notamment à cause du manque de fiabilité de ses données concernant la gestion de la crise sanitaire.

Lire également : Voyageurs algériens : la Tunisie assouplit les mesures d’entrée sur son territoire