Visas et immigration – La France va adopter de nouvelles mesures pour les étrangers, et notamment les algériens, qui entreprennent des voyages vers son territoire. Ce pays a, rappelons-le, mis en place de nouvelles restrictions dans plusieurs régions fortement touchées par une nouvelle vague la pandémie de Covid-19.

La France a fermé ses frontières avec les pays extérieurs à l’Union Européenne, dont l’Algérie, depuis le 31 janvier dernier. Avec cette décision, les autorités de l’Hexagone ont également mis en place un régime de motifs impérieux. Ainsi, toutes les personnes qui voyagent entre la France et les pays concernés doivent fournir, selon le cas, une autorisation d’entrée ou de sortie du territoire français précisant le motif de leur voyage. En plus de ce document, les voyageurs doivent également fournir les pièces prouvant le motif avancé.

En Algérie, les autorités maintiennent également la fermeture des frontières depuis le 17 mars 2020. La Direction générale de l’aviation civile a toutefois adressé un courrier officiel aux compagnies étrangères opérant des vols au départ de l’Algérie, les autorisant à transporter des passagers sur leurs vols retour au départ de l’étranger. Toutefois, seuls les algériens titulaires d’une autorisation d’entrée sur le territoire national peuvent voyager avec ces compagnies.

Voyages vers la France : nouvelles mesures pour les algériens

La France compte en effet instaurer de nouvelles mesures pour les étrangers, dont les algériens, qui entreprennent des voyages vers son territoire. Selon ce que rapporte la chaîne d’informations LCI ce jeudi, le Conseil des ministres français est en train d’examiner un décret autorisant le placement en isolement des voyageurs arrivant depuis les aéroports étrangers. Cette mesure concernera les personnes testées positives à la Covid-19 lors de leur arrivée en France. Le groupe Aéroports de Paris, cité par la même source, a précisé que cette nouvelle mesure n’était pas encore entrée en vigueur.

Le ministère français de l’Intérieur a précisé, pour sa part, que cette mesure concernera également les personnes ayant voyagé sans test PCR. « Il peut arriver que des voyageurs parviennent sur le territoire national sans test PCR (fraude, manque de rigueur d’une compagnie…) », a indiqué le département de Gérald Darmanin. Dans ce derniers cas, les personnes concernées devront subir un test de dépistage, et seront mises en quarantaine si celui-ci se révèle positif. Le lieu d’isolement peut être le domicile de l’intéressé, si celui-ci réside en France, ou bien un hôtel dont les frais seront à sa charge.

Lire également : Voyages pour les algériens : la Turquie instaure une nouvelle mesure