Voyages et immigration – Un autre pays vient de mettre à jour les conditions d’entrée sur son territoire pour les voyageurs, y compris les algériens, dans un contexte d’amélioration de la situation sanitaire dans plusieurs régions du monde.

Advertisement

L’Algérie a commencé à rouvrir progressivement ses frontières depuis le 1er juin dernier, emboîtant ainsi le pas à plusieurs pays du monde et notamment de l’Espace Schengen. Dans ce sens, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie assure actuellement un total de 49 vols au départ et à destination de dix pays.

Les destinations concernées sont, rappelons-le, la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la Tunisie, la Turquie, la Russie, le Canada, le Royaume Uni et les Émirats Arabes Unis. Ces trois dernières destinations ont récemment été ajoutées au programme sur décision du gouvernement.

Par ailleurs, de nombreux pays ont allégé les conditions de voyage pour les algériens. C’est notamment le cas de la France, qui est le pays le plus desservi par le programme actuel de liaisons. L’Hexagone avait en effet annoncé il y a quelques jours la suppression de l’Algérie de sa liste rouge, sur laquelle elle était placée depuis août dernier. Les personnes voyageant entre les deux pays sont ainsi soumises à des conditions moins strictes.

Voyageurs algériens : un autre pays modifie ses conditions

Par ailleurs, un nouveau pays vient d’annoncer une mise à jour des conditions d’entrée sur son territoire pour les voyageurs algériens. Il s’agit de la Tunisie, voisin de l’Est de l’Algérie avec qui les voyages ont repris depuis le 1er juin dernier.

Selon ce qu’a annoncé le ministère tunisien de la santé, de nouvelles mesures entreront ainsi en vigueur à compter du 27 de ce mois d’octobre. Lesdites mesures concernent notamment l’obligation de quarantaine pour les personnes non-vaccinées entrant en Tunisie dans le cadre de voyages organisés. Lesdites personnes seront désormais soumises à cette mesure, au même titre que l’ensemble des personnes non-vaccinées.

L’obligation de présenter un test PCR daté de moins de 72 heures sera également étendue pour concerner l’ensemble des voyageurs, y compris ceux complètement vaccinés qui en étaient exemptés précédemment.

Enfin, le ministère tunisien de la Santé a également précisé que désormais, les personnes se rendant en Tunisie pour des soins médicaux devront au préalable obtenir une autorisation spéciale délivrée par ses services.

Lire également : Un autre scandale à bord d’un avion d’Air Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici