Voyages et immigration – Le vaccin anti covid-19 sera-t-il obligatoire pour effectuer des voyages vers l’Algérie ? . C’est en effet la question que se posent de nombreux voyageurs suite au dernier communiqué du gouvernement rendu public hier mardi.

Advertisement

La reprise des voyages vers l’Algérie, effective depuis le mois de juin dernier continue de susciter diverses polémiques. Les 102 vols hebdomadaires et quelques traversées maritimes actuellement au programme sont considérés comme étant insuffisants par une grande partie de la diaspora algérienne. Ce nombre de voyages, qui n’arrive pas à couvrir la très forte demande a d’ailleurs engendré une hausse significative des prix.

Dans ce sens, de nombreux appels en faveur de l’ouverture des frontières ont été lancés. Des personnalités politiques ont ainsi estimé qu’il s’agissait là de la seule alternative pour ramener les prix des billets à un niveau accessible pour la plupart des algériens de l’étranger. Dans ce sens, plusieurs personnalités, comme le Dr Mohamed Bekkat Berkani, ont appelé à maintes reprises à l’instauration d’un Pass Vaccinal pour faciliter une ouverture plus large des frontières.

Le vaccin obligatoire pour les voyages vers l’Algérie ?

Le gouvernement d’Aymen Benabderrahmane a d’ailleurs pris une décision dans ce sens hier mardi. Le premier ministère a en effet annoncé la mise en place d’un « Pass sanitaire » très prochainement pour les voyageurs. « Cette mesure sera mise en œuvre dans les prochains jours pour ce qui est du transport de voyageurs par voie maritime », a indiqué le département d’Aymen Benabderrahmane.

Suite à cette annonce, de nombreux voyageurs se demandent si le vaccin sera obligatoire pour effectuer des voyages vers l’Algérie à l’avenir. Le communiqué du premier ministère n’a pas manqué de créer une certaine confusion en évoquant l’instauration d’un Pass sanitaire et en insistant en même temps sur la nécessité de la vaccination.

Dans les faits, le Pass sanitaire est déjà demandé depuis plusieurs mois pour les voyageurs entrant sur le territoire national. Ceux-ci doivent en effet présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur embarquement et subir un test antigénique à leur arrivée. Selon plusieurs observateurs, le terme de Pass sanitaire employé dans le communiqué du premier ministère désignerait plutôt le Pass vaccinal, puisque ce dernier n’est pas encore mis en place en Algérie contrairement au Pass sanitaire.

Lire également : Vols vers l’Algérie : une autre compagnie révèle ses prix en décembre

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici